Grand Prix du Portugal - Course : Hamilton souffle Verstappen et Bottas

Lewis Hamilton remporte le Grand Prix du Portugal devant Max Verstappen ! Un ton en dessous, le poleman Valtteri Bottas doit se contenter de la troisième place.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Lewis Hamilton gagne de nouveau au Portugal
© Mercedes / Lewis Hamilton gagne de nouveau au Portugal
Lewis Hamilton décroche la victoire à Portimao ! Le pilote Mercedes empoche le 97e succès de sa carrière, à l’issue d’un Grand Prix du Portugal intégralement disputé sur une piste sèche mais perturbée par le vent.
Le Britannique gagne après avoir dépassé en course Max Verstappen et Valtteri Bottas.

Si le pilote Red Bull a montré une belle résistance, le poleman du samedi n'a pas tenu sur les 66 tours de course.

La Safety Car rapidement de sortie



2e à l'extinction des feux, Hamilton avait gardé sa place derrière Bottas mais devant Verstappen.
Plus loin dans le peloton, le premier incident est survenu à la fin du premier tour entre les deux Alfa Romeo, dans la ligne droite de départ-arrivée. Héros l’an dernier à Portimao, Kimi Raikkonen a terminé prématurément sa course en percutant l’arrière de son équipier Antonio Giovinazzi, dans la ligne droite.
Si l'Italien s'est décalé brusquement vers la gauche de la piste, là où se trouvait Raikkonen, c'est Iceman qui s'est désigné coupable, après avoir admis qu'« il regardait son volant au moment de l'incident ». La Safety Car était de sortie, le temps pour les commissaires d’évacuer les débris de l’Alfa Romeo #7.

A la relance du 7e tour, Bottas a provoqué son propre équipier, en retardant au maximum sa remise des gazs. Hamilton surpris : Verstappen passait 2e dans la ligne droite de départ-arrivée. Un avantage de courte durée. Au 11e passage, le Britannique a récupéré sa place à l’aspiration dans la longue ligne droite. Manœuvre validée avec une belle fermeture de porte sur le Néerlandais dans le troisième virage. Viril mais correct !

Au second plan, la bataille des outsiders se formait. Passé au départ par Sainz puis par Norris, Pérez est revenu en 4e position au 16e tour, en avalant sans difficulté la McLaren du pilote britannique.

Très bien qualifié avec sa 11e place sur la grille, George Russell ne tenait plus la comparaison dans les premiers tours. 15e après la relance post Safety Car, le pilote Williams était passé par les autres pilotes du milieu de grille. Dimanche compliqué pour le Britannique, qui a terminé très loin du top 10.

Sur une meilleure voiture, Daniel Ricciardo faisait le chemin inverse au classement. 16e au départ, l’Australien s’installait dans la zone des points au 18e tour, en passant l’Aston Martin de Vettel.

Hamilton net et sans bavures sur Bottas



Le 20e tour était le moment du changement de leader ! Sur son premier essai, Hamilton a cueilli Bottas pour la tête, par l’extérieur dans le premier virage.
Toujours aidé par l’aspiration de la longue ligne droite, le Britannique n’a fait qu’une bouchée de son voisin de garage, en terminant son dépassement sur le vibreur extérieur, sans mettre une roue dehors.

En difficulté sur la fin de son premier relais avec ses gommes médiums, le Finlandais perdait rapidement du terrain sur le septuple champion du monde. Mais la vitesse de pointe de sa Mercedes #77 lui donnait du répit sur la Red Bull de Verstappen, toujours accroché sur son porte-bagages.

La valse des premiers arrêts au stand était lancée au 22e tour, avec l’immobilisation de la Ferrari de Carlos Sainz. Les meneurs restaient un peu plus longtemps en piste avec leurs gommes du départ, les médiums, à bande jaune.

Bénéficiaire, Pierre Gasly devenait le premier pilote français du Grand Prix, en passant devant Ocon à sa sortie des stands. Sur des gommes dures (bande blanche) pour son 2e relais le pilote Alpine s'est rebiffé au 35e tour, en repassant l'Alpha Tauri #10.

Verstappen s'offre aussi Bottas, Pérez à l'endurance



Incapable de passer Bottas sur la piste dans le premier relais, Verstappen provoquait son destin au 36e tour en s’arrêtant pour passer des gommes dures. Attaque maximale, le vainqueur du Grand Prix d’Emilie-Romagne s’est jeté sur la ligne d’entrée des stands, roues avant bloquées.
Sommé de réagir, Bottas s’arrêtait au tour suivant. En glisse à la sortie du 3e virage, la Mercedes #77 était passée par la Red Bull #33.

Comme prévu, la piste peu abrasive de Portimao offrait à des pilotes la possibilité d’étirer leur relais du départ. Comme Alonso, qui effectuait son arrêt au 41e tour, une boucle avant Riccardo. L'Australien restait à la sortie dans le top 10, devant le double champion du monde.

Et pendant ce temps, Pérez était en tête du Grand Prix ! Car le Mexicain avait pris le commandement après l'arrêt d'Hamilton au 37e tour. Un leader virtuel qui n'a rien pu faire au 51e passage lorsque le Britannique a récupéré son bien, après un nouveau dépassement dans la ligne droite de départ-arrivée. Pérez s'arrêtait dans la foulée pour redescendre au 4e rang.

Plus embêté, Hamilton bouclait les derniers tours vers l'arrivée et la victoire à Portimao !
Verstappen lui avait grignoté quelques dixièmes, en vain. Avantage au septuple champion du monde qui prend le large au championnat du monde des pilotes face à son rival : huit points d'écart désormais, à l'avantage d'Hamilton.

Troisième, Bottas avait été victime d'une petite perte de puissance au 56e tour, sans conséquences sur sa troisième place finale. Après un arrêt tarif, le Finlandais a quand même empoché le point du meilleur tour en guise de maigre lot de consolation.

Bottas a profité du meilleur temps au tour annulé de Verstappen dans la dernière boucle, le pilote Red Bull a été rendu coupable d'avoir mis les 4 roues au-delà du vibreur dans le 14e virage. Le Néerlandais s'était arrêté lui aussi dans les derniers tours pour chausser des pneus neufs.

Satisfaction côté français, nos deux pilotes ont terminé la course dans le top 10 : Esteban Ocon décrochait la 7e place, grâce notamment à un joli dépassement sur la Ferrari de Sainz en fin de Grand Prix. 10e à l'arrivée, Pierre Gasly a aussi passé le pilote madrilène, en difficulté en fin de course et hors des points à l'arrivée.

8e sous le drapeau à dameirs, Fernando Alonso a terminé la course dans les points et il n'aura cette fois pas besoin d'une pénalité pour scorer au classement des pilotes. Ricciardo est le dernier pilote à citer du top 10 au classement final, 9e, à l'issue de sa belle remontée depuis la 16e place sur la grille.

Loin, très loin, Nikita Mazepin termine dernier classé de ce Grand Prix du Portugal, à près d'une minute de son équipier Mick Schumacher, qui a passé pour l'honneur la Williams de Nicholas Latifi.

Le classement complet du Grand Prix du Portugal :



PiloteEquipeTempsEcartTours
1HamiltonMercedes-AMG Petronas Motorsport1:34:31.421
66
2VerstappenRed Bull Racing+29.148
66
3BottasMercedes-AMG Petronas Motorsport+33.530
66
4PerezRed Bull Racing+39.735
66
5NorrisMcLaren F1 Team+51.369
66
6LeclercScuderia Ferrari+55.781
66
7OconAlpine F1 Team+63.749
66
8AlonsoAlpine F1 Team+64.808
66
9RicciardoMcLaren F1 Team+75.369
66
10GaslyScuderia AlphaTauri Honda+76.463
66
11Sainz Jr.Scuderia Ferrari+78.955
66
12GiovinazziAlfa Romeo Racing ORLEN+1 tour
66
13VettelCognizant Aston Martin Racing+1 tour
66
14StrollCognizant Aston Martin Racing+1 tour
66
15TsunodaScuderia AlphaTauri Honda+1 tour
66
16RussellWilliams Racing+1 tour
66
17SchumacherHaas F1 Team+1 tour
66
18LatifiWilliams Racing+1 tour
66
19MazepinHaas F1 Team+1 tour
66
20RaikkonenAlfa Romeo Racing ORLEN+
Abandon


Partager
Image
GP Portugal
00h00m00s
Course terminée
Vendredi
12h30 - 13h30
Samedi
16h - 17h
Dimanche
16h - 18h

Grand Prix du Portugal

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Top