Le plafond budgétaire 2021 expliqué

En 2021, la F1 a mis pour la première fois en place un frein aux dépenses toujours plus grandissantes des écuries de Formule 1. L'occasion pour nous de revenir sur ce point règlementaire inédit.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Le départ du Grand Prix de Styrie 2021.
© Red Bull / Le départ du Grand Prix de Styrie 2021.

Un plafond budgétaire, c'est quoi ?



Un plafond budgétaire est, en pratique, une limite de dépense imposée à une entité (ici, une écurie de Formule 1). Dans le cas présent, il s'agit de limiter les dépenses des écuries de Formule 1 durant l'année.

Pourquoi un plafond budgétaire en Formule 1 ?



Cette année, les grosses et les petites écuries sont sur un pied d'égalité.

Depuis le début des années 2000, et surtout depuis le passage éclair de Toyota (de 2002 à 2009), les grosses écuries de Formule 1 (notamment Ferrari et Mercedes) se sont lancés dans une véritable course à l'armement afin de développer la monoplace la plus rapide possible.

Ces grosses écuries, qui disposent de moyens presque illimités (représentant des grands constructeurs automobiles), ont fait grimper les budgets jusqu'à un plus d'un demi-milliard d'euros pour Mercedes et Ferrari durant l'ère hybride.

Dans ce contexte, les petites écuries comme Haas, qui ne sont parfois pas en mesure de dépenser plus de 100 millions d'euros (soit 5 fois moins que les cadors) par an, se retrouvent dans l'impossibilité de se battre à la régulière pour la victoire voire même un top 5 (en pratique, une voiture qui n'était pas une Mercedes, une Ferrari ou une Red Bull n'avait presque aucune chance de faire mieux qu'une 7e place). Pire, le fossé entre les gros et les petits se chiffrant parfois à plus d'une seconde, les petites écuries défectent de plus en plus la F1 et aucune nouvelle écurie n'est attirée par le fait d'être virtuellement incapable de faire mieux qu'une 7e place à la régulière.

De plus, les dominations d'écuries se multiplient, et celle de Mercedes, qui dure depuis maintenant plus de 7 ans, énerve beaucoup de fans qui souhaitent plus de spectacle et d'imprévisibilité. Avec un plateau de 20 voitures, le risque de se retrouver avec un plateau ne dépassant pas les 15 monoplaces était donc très grand, avec la clé une perte d'image pour la discipline et donc des revenus à la baisse pour Liberty Media.

L'idée d'un plafond budgétaire et remonte à plusieurs années, mais cette fois-ci la FIA et la F1 ont décidé de réagir pour poursuivre la (re)montée en puissance de la discipline dans le monde.

Quel est le montant du plafond budgétaire ?



Initialement, le plafond budgétaire était prévu pour être fixé à 175 millions de dollars (soit un peu plus de 148 millions d'euros) par an, avec une baisse progressive du montant de ce plafond. Mais depuis, la pandémie de COVID-19 est passée par là, avec à la clé un championnat 2020 retardé de 4 mois et amputé de 5 rendez-vous et donc des pertes énormes pour les écuries de Formule 1.

Ces événements ont poussé la FIA et la F1, avec les écuries, à trouver des solutions pour réduire à court terme les dépenses de ces écuries et donc permettre la sauvegarde de leur santé financière.

Une de de ces solutions a été de repousser l'introduction du nouveau règlement châssis prévue pour 2021 à 2022, et donc que les écuries gardent leurs monoplaces 2020 en 2021.

Et l'autre solution majeure a été de réduire le plafond budgétaire à 145 millions de dollars (environ 123 millions d'euros) pour 2021, montant qui sera réduit à 140 millions de dollars en 2022 et 135 millions de dollars en 2023 (un peu moins de 115 millions d'euros). Néanmoins, le plafond budgétaire pourrait être rehaussé à partir de 2024 si l'inflation monétaire dépasse les 3%.

Le plafond des coûts liés au capital des écuries (comme les machines des usines) a également été temporairement rehaussé, passant de 36 millions (30,5 millions d'euros) à 45 millions de dollars (un peu plus de 38 millions d'euros) pour cette année, avant de repasser à 36 millions de dollars à partir de 2022, et ce jusqu'à au moins 2025.

Quels domaines sont concernés par le plafond budgétaire ?



Le plafond budgétaire concerne presque tous les domaines (développement de la voiture, salaires du personnel exceptés les pilotes, dégâts, logistique...) mais il exclut les les 3 plus gros salaires de l'écurie ainsi que les coûts marketing, les primes des salariés, les charges (comme le coût de l'usine), l'impôt sur les sociétés, le coût d'achat d'un moteur client (plafonné séparément à 15 millions d'euros), les coûts de transport lors des weekends de Grand Prix et de test (comme le coût de l'hôtel et de l'avion). Le coût d'entrée au championnat du monde ainsi que celui des superlicences sont également exclus du plafond.

La modification du plafond en 2020 a également permis d'exclure de nouveaux domaines du plafond : les coûts des salariés en congé parental ou en arrêt maladie, ainsi que les assurances maladie des salariés.

Cette année, un problème lié au plafond budgétaire a été mis en lumière : celui des dommages liés aux accidents. Les accidents d'Imola, Silverstone et Budapest ont beaucoup fait parler, puisque les principales écuries concernées (Red Bull, Mercedes et Ferrari) ont annoncé que ces accidents allaient avoir un impact sur le budget alloué au développement de leur voiture.

Comment le plafond budgétaire est-il appliqué ?



Une Administration du Plafond Budgétaire (Cost Cap Administration) a été créée cette année pour contrôler le respect du plafond.

Depuis cette année, les équipes doivent envoyer fin juin des comptes intermédiaires de leurs dépenses pour la période de janvier à avril. Ensuite, ils devront envoyer en mars 2022 leurs comptes annuels 2021.

De plus, la FIA pourra à sa discrétion effectuer la visite d'une usine d'une écurie afin de s'assurer du respect du plafond budgétaire.

Quelles sanctions ?



On distingue 3 catégories d'infractions :

- Les infractions procédurales (comme une écurie envoyant des comptes imprécis ou bien en retard)
- Un léger dépassement du plafond budgétaire (dépassement de moins de 5% du plafond budgétaire)
- Un dépassement important du plafond budgétaire (dépassement de plus de 5% du plafond budgétaire)

En fonction de la gravité de l'infraction, 3 types de pénalités peuvent être imposées :

- Une amende, dont le montant sera fixé au cas par cas;
- Une légère sanction sportive, qui peut aller d'une simple réprimande à une déduction de points constructeurs/pilotes voire à une suspension pour un nombre donné de courses;
- Une importante sanction sportive, impliquant toutes les sanctions citées ci-dessus et pouvant aller jusqu'à l'exclusion pure et simple du championnat du monde.


L'introduction du plafond budgétaire en cette année marque le premier pas vers une Formule 1 plus compétitive et égalitaire.
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top