Bilan 2021 par écuries - Partie 1

Après une saison folle en 2021 et en attendant la prochaine qui s’ouvrira fin mars à Bahreïn, MotorsInside vous présente la première partie de son bilan par écuries.
Logo Mi mini
Rédigé par
Les pilotes Haas ont terminé lanterne rouge du championnat 2021
© Haas / Les pilotes Haas ont terminé lanterne rouge du championnat 2021
10ème : Haas (0 point)

Qualifs : Schumacher 18 – 4 Mazepin
Course : Schumacher 15 – 6 Mazepin

Günther Steiner avait prévenu en début d’année : la saison 2021 allait être une saison de transition pour Haas afin de développer la monoplace 2022 pour le nouveau règlement technique. Par conséquent, la Haas VF-21 était très proche de sa devancière, la VF-20 de 2020. La monoplace américaine n’a bénéficié d’aucun développement pendant la saison et cela s’est vu dans les résultats. Seule écurie à ne pas avoir marqué de points, les voitures aux couleurs du drapeau russe se sont davantage faites remarquer par leurs sorties de piste et les chamailleries de ses pilotes. A Bakou et à Zandvoort par exemple, leurs combats en piste auraient pu coûter très cher à leur équipe. Leur face-à-face est sans appel. Mick Schumacher a nettement dominé son coéquipier sur l’ensemble de la saison avec des écarts énormes en qualifications sur certaines courses. Pire, Mazepin a terminé 21ème au championnat, derrière Robert Kubica qui n’a disputé que deux Grands Prix.

9ème : Alfa Romeo (13 points)

Qualifs : Giovinazzi 13 – 7 Raïkkönen
Course : Giovinazzi 10 – 10 Raïkkönen

La saison d’Alfa Romeo peut être qualifiée de décevante. Même si l’écurie italo-suisse a marqué 5 points de plus qu’en 2020, elle a perdu une place au classement au profit de Williams. Seules six arrivées dans les points sont à mettre au crédit de l’équipe de Frédéric Vasseur qui verra son duo de pilotes entièrement renouvelé en 2022. Kimi Raïkkönen a peut-être fait l’année de trop. Quasi inexistant en qualifications avec plusieurs éliminations en Q3, le Finlandais nous a prouvé que sa décision de mettre fin à sa carrière en F1 était la bonne. Des erreurs en piste comme son accrochage avec Vettel en Autriche et un rythme de course en berne lui ont fait prendre conscience que ses plus belles années étaient bien derrière lui. La saison de son coéquipier italien aura été celle des occasions manquées. Malgré une progression certaine en performance pure, Antonio Giovinazzi a trop gâché pour aider son écurie à marquer plus de points. Ce fût par exemple le cas à Monza où il pointa au sixième rang avant de rater un freinage et d’abandonner. Ses résultats ont convaincu sa direction de le remplacer et Alfa Romeo aura donc une toute nouvelle allure la saison prochaine.

8ème : Williams (23 points)

Qualifs : Russell 20 – 2 Latifi
Course : Russell 16 – 6 Latifi

Après trois saisons qui l’ont vu terminer dernière au championnat, 2021 a sonné comme le retour aux affaires pour l’écurie Williams. Avec 2 doubles entrées dans les points et un podium, l’écurie de Grove n’avait pas été à pareille fête depuis bien longtemps. George Russell a une nouvelle fois montré à tous qu’il méritait une place dans un top-team. Ce qui sera chose faite en 2022. Malgré le fait qu’il n’y ait pas eu de « vraie » course en Belgique, son incroyable tour de qualification la veille était suffisamment méritant pour lui permettre d’accéder au premier podium de sa carrière. Son coéquipier canadien Nicholas Latifi a connu une saison avec un grand haut et un énorme bas. Sa 7ème place au Grand Prix de Hongrie restera comme son meilleur résultat en 2021. Retenons surtout de sa saison sa sortie de piste en fin de course à Abu Dhabi qui eût un impact considérable sur le dénouement du championnat du monde. Enfin, l’année 2021 aura été marquée par la disparition de Frank Williams, fondateur de l’écurie éponyme qui, allons savoir, saura retrouver les avant-postes rapidement.

7ème : Aston Martin (77 points)

Qualifs : Vettel 14 – 8 Stroll
Course : Stroll 13 – 9 Vettel

Les investissements colossaux effectués par Lawrence Stroll et les promesses entrevues en 2020 auraient dû permettre à Aston Martin de mieux figurer au classement de la saison 2021. C’était sans compter sur une monoplace mal née et des pilotes en-dessous des attentes. Pour sa troisième saison avec l’écurie de Silverstone, Lance Stroll avait la possibilité d’en devenir le leader. Il échoua dans sa quête et traversa la saison comme une ombre. C’est sans doute le pilote dont on a le moins entendu parler en 2021. Avec les nombreuses courses à rebondissements qui ont eu lieu l'année dernière, le Canadien aurait pu profiter des circonstances et signer quelques coups d’éclat. Il n’en a rien été. Tout le contraire de son quadruple champion du monde de coéquipier qui, grâce à sa science de la course et son expérience, réussit à monter deux fois sur le podium (dont un retiré sur tapis vert). Sebastian Vettel a semblé s’être bien intégré à son nouvel environnement après une dernière saison chez Ferrari très compliquée en 2020. Malgré cette 7ème place au championnat constructeurs, le bilan est globalement décevant et le futur management de l’équipe aux voitures vertes a du pain sur la planche pour redresser la barre.

6ème : AlphaTauri (142 points)

Qualifs : Gasly 21 – 1 Tsunoda
Course : Gasly 17 – 5 Tsunoda

Avec 16 « Top 6 » en qualifications en 22 séances, l’AlphaTauri AT02 a prouvé qu’elle était une monoplace rapide et compétitive. Avec Pierre Gasly à son volant, elle a même fait des miracles en terminant une fois sur le podium à Bakou et en collectionnant les places d’honneur derrière les deux leaders Mercedes et Red Bull. Le pilote français s’est longtemps battu seul face à la concurrence et a tout fait pour aller chercher la cinquième place qui est finalement revenu à Alpine. Cette année était celle de la confirmation pour le Normand, qu’il a parfaitement réussie en devant le leader de l’équipe de Faenza et se plaçant comme l’une des valeurs sûres du plateau de la F1. Les statistiques face à son coéquipier le prouvent. Le rookie Yuki Tsunoda a longtemps fait de la figuration face à Gasly. Sans une conduite parfois brouillonne, des déclarations maladroites et des résultats irréguliers, le Japonais aurait certainement permis à la sympathique écurie italienne de terminer plus haut au classement. Il s’est réveillé trop tard en fin de saison mais avec une année d’expérience et un Pierre Gasly en feu comme cette année, les promesses sont là pour la saison prochaine.

Dernières actus sur Bilan

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut