La FIA était en déficit de 20 millions d'Euro à la fin du mandat de Jean Todt

Fin d'année dernière, Mohammed Ben-Sulayem prenait la responsabilité de la FIA, en remplacement de Jean Todt. Le Dubaïote a expliqué avoir commencé sa carrière avec une ardoise de 20 millions d'Euros et un procès pour violation de brevet sur le développement du Halo.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Mohammed Ben Sulayem dans le paddock à Barcelone
© Motors Inside / Mohammed Ben Sulayem dans le paddock à Barcelone
Alors qu'il arrive à la fin de sa première année de mandat, Mohamed Ben Sulayem, le Président de la FIA, a confié avoir remplacé Jean Todt avec un déficit de 20 millions d'euros et un procès concernant la violation d'un brevet essentiel au développement du Halo.

Le président de la FIA a expliqué avoir dépensé beaucoup d'énergie à essayer de combler le trou dans le déficit du budget de la FIA. « Il y avait un problème financier que l'on ne peut pas trop évoquer » a-t-il expliqué. « Nous avions un déficit avant la pandémie mais je suis heureux que tout cela soit désormais résorbé. »

Les problèmes financiers de la FIA sont une des raisons qui les a poussé à embaucher Nathalie Robin en tant que premier directeur de la FIA, un rôle nouveau dans l'organisation internationale où jusqu'alors c'était le Président qui était également le Directeur.

« Nous n'avons jamais eu de directeur en 118 ans d'existence. Mais si on doit résoudre tous les problèmes auxquels on fait face, je ne peux pas aller micro-manager de partout. Quand vous vous adressez au directeur, vous parlez du management de la structure, des choses à faire au quotidien, des finances et des stratégies. »

La FIA a licencié beaucoup de personnel cette année, à Paris, Genève et dans d'autres lieux en Europe en partie pour rattraper son équilibre budgétaire et se restructurer.

« Je vais être honnête avec vous, cette année on avait un déficit de 20 million de dollars et je suis heureux de savoir que même avec cela, on n'a jamais arrêté notre soutien aux différentes instances à travers le monde liés à la FIA. »

« Ce fut une année d'apprentissage et d'étude pas juste en Formule 1 mais à la FIA en général. » a-t-il continué.
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Haut