Audi privilégiera un bon pilote de F1, à un pilote allemand

F1. Alors que la marque aux anneaux continue de mettre en place son arrivée dans la catégorie reine en 2026, le PDG d'Audi Formula Racing GmbH a indiqué que le recrutement des pilotes serait axé sur les capacités plutôt que sur la nationalité du pilote.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Ci-dessus, Markus Duesmann le PDG d'Audi AG.
© Audi / Ci-dessus, Markus Duesmann le PDG d'Audi AG.

Avant de voir Audi en Formule 1, il va falloir encore patienter trois saisons. Cependant, les spéculations vont déjà bon train en ce qui concerne le duo de pilotes qui va être sélectionné.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

La rumeur Schumacher

La rumeur la plus insistante étant centrée sur l'ancien pilote Haas, Mick Schumacher, et qui fin de 2022 avant été remplacé par son compatriote, Nico Hülkenberg avant de trouver refuge sur Mercedes dans un rôle de réserviste.

Généralement, quand une nouvelle écurie rejoint la catégorie reine, il est assez courant de voir un pilote partageant la même nationalité d'origine être privilégié. Rappelons que le retour de Mercedes en 2021, avait vu le constructeur à l'étoile aligner deux pilotes Allemands, Nico Rosberg et Michael Schumacher. Voilà qui explique pourquoi le fils du septuple champion du monde, âgé de 24 ans, revient aussi fréquemment.

Cependant, Markus Duesmann, PDG d'Audi AG, a souligné, dernièrement, qu'aucune "discussion concrète" n'avait eu lieu avec le pilote de 24 ans.

« Nous discutons actuellement avec de nombreux décideurs, pilotes, directeurs d'équipe », a souligné Duesmann.

« Il n'y a pas eu de discussions concrètes avec Mick Schumacher au sujet d'un engagement. »

« Bien sûr, les pilotes allemands nous intéressent autant qu'ils intéressent les dirigeants de la société mère, mais ce n'est pas une obligation pour nous. »

La performance plutôt que la nationalité

Des propos qui ont été appuyé par Adam Baker, PDG d'Audi Formula Racing GmbH, qui a exprimé qu'il était plus important, selon lui, d'avoir un pilote hautement qualifié plutôt que de donner la priorité au lieu d'origine d'une personne.

« Avec la première course dans trois ans, il est trop tôt pour parler sérieusement des pilotes » commente Baker. « Même si l'intérêt pour ce sujet est évident. »

« Mais toute décision concernant les pilotes de course sera prise en fonction des performances. C'est la priorité absolue. »

« Nous ne pouvons évidemment pas exclure la possibilité de fournir une équipe cliente, car nous sommes tenus de le faire par le règlement », a déclaré Baker.

« Mais avec six constructeurs enregistrés pour 2026, les chances sont faibles. Nous ne recherchons pas activement un client pour le moment. Nous nous concentrons sur le partenariat avec Sauber. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut