Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Nyck de Vries condamné à verser la moitié de ses revenus acquis en Formule 1

F1. Pour financer sa carrière en 2018, Nyck de Vries a contracté un prêt avec la société Investrand. Si le Néerlandais arrivait en Formule 1 avant la fin de l'année 2022, il devait reverser la moitié de ses revenus en F1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Nyck de Vries a couru 11 Grand Prix en F1.
© Motors Inside / Nyck de Vries a couru 11 Grand Prix en F1.

Nyck de Vries va devoir mettre la main au portefeuille. Le pilote Néerlandais a perdu son procès intenté par la société Investrand. Le tribunal d'Amsterdam a condamné le sportif de 28 ans à rembourser un prêt de 250 000€ et à verser la moitié de son salaire et de ses revenus de sponsoring alors qu'il pilotait pour AlphaTauri.

L'avocat du pilote de Formule E a annoncé que son client envisageait de faire appel de la décision. « Le fait que De Vries ait néanmoins été condamné à rembourser le prêt et à payer des intérêts fixes et variables pour les premiers mois de 2023 est donc en contradiction avec ce dont les parties ont convenu, c'est pourquoi De Vries envisage toujours de faire appel », a-t-il affirmé dans les colonnes d'Autosport. « Cette décision est une interprétation très créative de l'accord ».

Un prêt basé sur la réussite en F1

L'histoire prend forme en 2018. Nyck de Vries, alors à la recherche de financement pour sa carrière, obtient un prêt de l'entreprise Investrand. Les revenus apportés par la société immobilière complètent ainsi le budget de son pilotage en Prema Formule 2. En contrepartie de la somme prêtée, l'ancien pilote d'AlphaTauri devait donner 50% de ses revenus s'il parvenait à courir en Formule 1 avant 2022. Ce deal devait durer le temps que Nyck de Vries restait dans la catégorie mère.

S'il ne parvenait pas à courir en Formule 1, le prêt accordé par l'entreprise de Jeroen Schothorst serait annulé. À l'époque, les activités de l'ex-coéquipier de Yuki Tsunoda, en tant que pilote réserve chez Mercedes, ne comptaient pas.

L'affaire a commencé à prendre une autre tournure lors de la saison 2022. Lors du Grand Prix d'Italie, Nyck de Vries a été appelé pour remplacer Alexander Albon chez Williams, alors victime d'une crise de l'appendice. Le Néerlandais a roulé pour la première fois de sa carrière en course officielle, où il a terminé 9e. Une sortie qui a sonné le début des différends entre les deux parties.

Un débat a été ouvert sur la question suivante : « Cette participation constituait-elle un accord de course ou faisait partie de ses activités de tests ?» Ce questionnement est la clé de cette affaire car il devait permettre de trancher entre l'annulation - ou pas - du prêt.

Aucune circonstance atténuante

Une première action en justice avait été intentée par Investrand l'année passée. Le juge avait tranché en faveur de Nyck de Vries, affirmant qu'il est vrai qu'il a participé à la F1 le 11 septembre 2022 au Grand Prix d'Italie, mais il l'a fait en tant que pilote de réserve. Il était alors sous contrat comme pilote de course. Il remplaçait simplement un autre pilote souffrant d'appendicite. »

Après cette victoire, le sportif de 28 ans avait annoncé médiatiquement avoir gagné l'affaire et était « prêt à passer à autre chose. » Cependant, Investrand souligne désormais que la précédente procédure visait principalement à obtenir des informations. Ce n'était qu'un premier pas vers le procès principal, qui a été entendu cette semaine.

Dans ce dernier procès, le juge a finalement estimé que « De Vries ne pouvait pas compter sur son contrat d'essais Mercedes pour ignorer le fait qu'il avait participé au GP d'Italie 2022 en tant que pilote de course dans le délai prévu par l'accord initial. »

Une décision qui fait débattre

La partie de l'entreprise immobilière s'est félicitée de cette victoire. La société est ravie d'avoir remporté son procès en plus de son pari initial sur Nyck de Vries. « Nous l'avons soutenu à un moment crucial de sa carrière, alors que personne d'autre ne voulait le faire », a déclaré Schothorst auprès des médias. « Je suis heureux que le juge ait désormais statué en notre faveur, même si je regrette bien sûr que cette procédure ait été nécessaire. Cela a rendu inévitable le recours au tribunal. Cela ne change rien au fait que je souhaite à Nyck tout le succès possible dans la suite de sa carrière déjà impressionnante en sport automobile, même si elle ne sera plus en F1. »

Il a ajouté : « Nous aurions préféré parvenir à un accord sans procédure et par une consultation appropriée, mais malheureusement, nos tentatives en ce sens ont été résolument rejetées par Nyck et son avocat. »

De l'autre côté, la décision rendue n'a pas convaincu le clan de Nyck de Vries. « L'interprétation de l'accord par le tribunal n'est pas cohérente avec ce que De Vries voulait en tout état de cause au moment où il a conclu l'accord » affirmé l'avocat à Autosport. Nyck a également rempli pleinement et consciencieusement ses obligations jusqu'en 2022 inclus, ce qui a également été confirmé devant le tribunal. »

Nyck de Vries n'a participé qu'à la moitié de la saison 2023 en tant que pilote titulaire en Formule 1.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut