Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

La Mercedes W15 est globalement plus facile à piloter, selon George Russell

F1. Le Britannique, qui n'a pas pris part à cette deuxième journée d'essais, a pris le temps en conférence de presse pour revenir sur les premières sensations rencontrées au volant de la Mercedes W15 mercredi.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
George Russell était au volant de la W15 ce mercredi.
© Motors Inside / George Russell était au volant de la W15 ce mercredi.

George Russell n'a pas conduit ce jeudi, la Mercedes W15 étant conduite par Lewis Hamilton tout au long de cette journée. Russell en a donc profité pour se présenter en conférence de presse et il a montré son optimisme envers la nouvelle monoplace de l'écurie allemande.

« La voiture de l'année dernière était vraiment difficile à conduire, Lewis [Hamilton] et moi n'avions aucune confiance en elle », a-t-il rappelé. « Nous ne pouvions pas attaquer les virages moyens et rapides sans que l'arrière ne décroche, et nous avons fait un très bon pas en avant en termes de régularité de la voiture. »

« Nous pouvons vraiment mieux attaquer les virages désormais et c'était là l'objectif principal. L'année dernière, nous avons constaté de nombreux défauts sur la W14, et l'équipe a fait un excellent travail pour les rectifier. », a poursuivi George Russell.

Le Britannique est alors revenu sur tous les problèmes que la W14 rencontrait la saison dernière, malgré tous les changements essayés sur l'aérodynamique. Il a alors admis qu'avec la convergence de la réglementation 2022 qui risque d'arriver, toutes les équipes vont commencer à trouver leur pic de fonctionnement.

« Cette récurrence des réglementations a certainement un point optimal pour toutes les équipes. Vous voulez que la voiture soit aussi basse que possible, mais vous ne pouvez pas aller trop bas au risque de toucher le sol ou de provoquer des rebonds, ce qui est toujours là en arrière-plan pour certaines équipes. »

« Red Bull est déjà dans ce point optimal mais nous espérons pouvoir combler l'écart. Mais cela va demander beaucoup de travail pour y parvenir. », explique raisonnablement le pilote britannique.

Pour la dernière journée des essais hivernaux, Lewis Hamilton prendra le volant de la W15 le matin, et George Russell prendra sa place dans l'après-midi.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

George Russell

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut