Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

L'employée de Red Bull qui a accusé Christian Horner a été suspendue

F1. L'employée de Red Bull qui était à l'origine de l'enquête et des nombreuses rumeurs sur Christian Horner se retrouve désormais suspendue après que celui-ci a été blanchi la semaine dernière.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Adrian Newey et Christian Horner lors de leur arrivée au paddock.
© Red Bull / Adrian Newey et Christian Horner lors de leur arrivée au paddock.

Le torchon continue de brûler chez Red Bull. L'employée ayant accusé le directeur d'équipe, Christian Horner, de comportement sexuel inapproprié, se retrouve à présent suspendue par le géant de la Formule 1, sans retenue de salaire.

Alors que Horner nie toujours en bloc ces allégations, le conseil d'administration de Red Bull a tranché après une enquête interne, rejetant la plainte la semaine dernière. Selon des sources internes rapportées par la BBC, la raison invoquée pour justifier la suspension serait l'attitude "malhonnête" de l'employée. "La société ne peut pas commenter cette affaire interne", a déclaré un porte-parole de Red Bull jeudi. Le nom de l'employée n'a pas été révélé par l'équipe.

Il semble toutefois que l'employée, qui s'est rendue au travail lundi, a été mise en suspension suite à l'enquête interne. Elle a été notifiée de cette décision par voie juridique et dispose de cinq jours pour contester le résultat de l'enquête.


Rupture chez les actionnaires après l'affaire Horner

Les faits remontent au mois dernier, lorsque cette affaire a éclaté au grand jour. Depuis, les tensions sont palpables au sein de l'écurie autrichienne. D'un côté, la branche thaïlandaise soutient bec et ongles Horner, tandis que le siège autrichien semble divisé quant à la gestion de la crise. Des sources proches de Red Bull affirment qu'il y a une rupture entre la branche thaïlandaise de Red Bull et le siège autrichien, qui détient 49% de la société.

Cette saga a pris une tournure encore plus dramatique avec la fuite d'un mystérieux e-mail contenant des messages supposément impliquant Horner. La confusion règne et la suspicion plane. Interrogé lors du dernier Grand Prix de Bahreïn, Horner est resté énigmatique sur l'authenticité de ces messages. Il s'est retrouvé protégé par un membre de son équipe de communication, qui a interrompu toute tentative de questionnement sur le sujet.

Max Verstappen s'exprime sur son père

Dans ce climat de méfiance et de doutes, la famille Verstappen, figure incontournable chez Red Bull, n'est pas épargnée. Jos Verstappen, le patriarche, déplore l'impact de cette controverse sur l'équipe, affirmant que cela "divise les gens" et que "ce n'est pas bon pour l'équipe". Il plaide pour le départ de Christian Horner.

Quant à Max Verstappen, le prodige néerlandais, il reste évasif sur le sujet. Évitant soigneusement de prendre parti, il se concentre sur l'aspect sportif, affirmant simplement : "Je veux juste me concentrer sur le côté performance des choses." Selon d'autres rumeurs, le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, aurait demandé à Max Verstappen a plusieurs reprises de soutenir publiquement Christian Horner. Le même Mohammed Ben Sulayem qui est à présent visé par deux enquêtes : l'une pour être intervenu pour avoir changé le résultat du Grand Prix d'Arabie saoudite 2023 ;l'autre pour avoir tenté de ne pas faire homologuer le circuit de Las Vegas.

Interrogé sur les commentaires de son père, Max Verstappen a déclaré que Jos n'était "pas un menteur". "Je suppose qu'il ressentait clairement cela. Mais de mon côté, cela n'a pas d'importance d'être d'un côté ou de l'autre. Bien sûr, en tant que fils de mon père, ce serait bizarre d'être d'un côté différent, mais je veux juste me concentrer sur le côté performance des choses", a-t-il expliqué.

Dans les coulisses de Red Bull, la tension reste toutefois à son comble. Cette affaire risque de laisser des cicatrices profondes au sein de l'écurie autrichienne, mettant à rude épreuve son unité et sa cohésion.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Christian Horner

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut