Alonso veut s'assurer que "rien d'autre ne se passe" après sa pénalité en Chine

F1. Fernando Alonso a déclaré en conférence de presse, que la demande d'Aston Martin de revoir sa pénalité lors de la course sprint en Chine vise à s'assurer que "rien d'autre ne se passe" dans la manière dont agissent les commissaires de la Formule 1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Fernando Alonso à l'arrivée du Grand Prix de Chine
© Motors Inside - Antoine Lapeyre / Fernando Alonso à l'arrivée du Grand Prix de Chine

Aston Martin a déposé une requête pour réexaminer la pénalité de 10 secondes et les trois points sur la licence d'Alonso, qui lui ont été infligés pour une collision avec Carlos Sainz lors de la course sprint du Grand Prix de Chine. Une réunion des commissaires est prévue vendredi matin à Miami, pour juger si Aston Martin a rassemblé une preuve nouvelle et suffisamment pertinente pour justifier une nouvelle audience sur la question.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Avant le Grand Prix de Miami, Alonso n'a pas voulu entrer dans les détails de l'affaire, mais a déclaré qu'Aston Martin cherchait des réponses importantes. Et en particulier, l'Espagnol dit qu'ils veulent des éclaircissements sur la raison pour laquelle il semble avoir été si sévèrement sanctionné pour des incidents lors des dernières courses.

Ce qui fait référence à la sanction qu'il a reçue pour sa conduite défensive contre George Russell lors du dernier tour du Grand Prix d'Australie. « Évidemment, nous avons des opinions différentes, mais cela se produit dans tous les sports », a déclaré Alonso en conférence de presse. « Même lorsque vous regardez du football à la télévision, selon l'équipe que vous soutenez, c'est un carton jaune ou rouge ou non. Je pense que nous aurons toujours des opinions différentes aussi. »

« Je pense qu'en Chine, 99% des gens ont apprécié l'événement sprint et les batailles, et je pense que j'ai eu la plus lourde des pénalités de la course. Donc, peut-être que c'était un peu déroutant là-bas, mais nous verrons demain. »

Et avec des pénalités lui ayant été infligées à la fois en Australie et en Chine, Alonso a estimé qu'il était important qu'ils obtiennent des réponses sur les raisons pour lesquelles certaines décisions ont été prises.

« Les règles sont les règles, et nous les acceptons. Parfois, nous sommes d'accord, parfois non, mais nous devons l'accepter car ils [les commissaires] ont tout le pouvoir de prendre ces décisions, et ils ont toute la compréhension des règles. Mais, comme je l'ai dit, j'ai eu la pénalité la plus lourde lors des deux derniers événements en Australie et en Chine, donc il est bon de s'assurer que tout va bien et qu'il ne se passe rien d'autre. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Haut