Aston Martin a demandé la révision de la pénalité d'Alonso en Chine

F1. La demande de révision de la pénalité de Fernando Alonso va être étudiée par les commissaires du Grand Prix de Chine pour statuer en faveur ou non à la requête d'Aston Martin.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
L'Aston Martin sur le circuit de Shanghai
© Aston Martin / L'Aston Martin sur le circuit de Shanghai

Fernando Alonso avait reçu une pénalité de 10 secondes lors de la course sprint et trois points de pénalité sur son permis, après avoir heurté Carlos Sainz lors de la course sprint du samedi.

Motors Inside sans pub ?

Les Espagnols se battaient pour la troisième position lorsqu'ils se sont heurtés au virage 9, ce qui a valu au double champion du monde une crevaison et l'a contraint à abandonner la course. Sergio Perez a profité de l'incident pour décrocher une place sur le podium.

Les commissaires ont décidé de prendre des mesures contre Alonso « conformément aux directives sur les normes de conduite », mais le pilote Aston Martin n'était pas convaincu d'être en faute. « Au virage 7, je pense que nous étions à égalité, puis au virage 8, j'ai essayé de prendre l'extérieur », a-t-il déclaré après la course sprint.

« Mais il a ouvert la trajectoire pour ne pas me laisser de place, donc au virage 9, j'ai fait la même chose que lui au virage 8. J'ai essayé de prendre l'intérieur pour ne pas lui laisser de place sur la trajectoire, mais au virage 8 j'ai ouvert pour que nous ne nous touchions pas, et au virage 9 il n'a pas ouvert. Donc, nous nous sommes touchés. »

L'équipe devra maintenant fournir de nouvelles preuves aux commissaires pour qu'ils envisagent de modifier leur décision. Une première audience aura lieu le 3 mai prochain, avec les directeurs d'équipe d'Aston Martin et de Ferrari pour déterminer si les preuves présentées par l'équipe britannique justifient la considération des commissaires.

« Il convient de noter que cette audience se tiendra en deux parties », ont écrit les commissaires dans leur déclaration. « La première partie consistera à entendre des preuves pour déterminer s'il existe un élément nouveau, significatif et pertinent qui n'était pas disponible pour la partie demandant l'examen au moment de la décision concernée. Si les commissaires déterminent, conformément à l'article 14.3 du Code sportif international de la FIA, qu'un tel élément existe, une deuxième partie de l'audience sera convoquée à une date à préciser. Toute autre 'partie concernée' peut demander la permission des commissaires d'être présente pour la deuxième partie de l'audience, si elle est convoquée. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Chine

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut