Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Grand Prix d'Australie F2 : Iwasa gagne une course folle, Pourchaire et Leclerc sur le podium

F2. Le japonais confirme, en remportant une deuxième course cette saison, qu'il faudra compter sur lui dans la lutte pour le titre. Théo Pourchaire qui se relance, après la désillusion de Djeddah, avec cette deuxième place devant le premier podium d'Arthur Leclerc en Formule 2.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Iwasa et Leclerc signe un double podium pour l'écurie DAMS.
© Formule 2 / Iwasa et Leclerc signe un double podium pour l'écurie DAMS.

Le tout premier Grand Prix d'Australie pour la Formule 2 a été fort en spectacle et en intensité. Après la victoire en Sprint de Dennis Hauger, ou les incidents n'ont pas manqué, la course longue (33 tours) à elle aussi réservée son lot de surprises et déceptions.

Trop de précipitation

Si au départ, le premier virage se passe sans trop d'encombres pour Ayumu Iwasa, parti depuis la pole devant trois Français (Pourchaire, Martins et Hadjar), le troisième est lui le théatre de la confrontation pour la 5e place entre Oliver Bearman (Prema) et Zane Malonney (Carlin). Le Britannique prendra cinq secondes de pénalité pour avoir obligé le Barbadien à sortir de la piste, ce qui lui à fait perdre deux positions sur Arthur Leclerc (DAMS) et Dennis Hauger (MP Motorsport).

Deux boucles plus tard, Juan Manuel Corea (VAR) doit passer par la voie des stands suite à une tentative de dépassement raté sur sur Clément Novalak (Trident) au virage trois en voulant lui faire les freins à l'intérieur.

Après son abandon en course Sprint, l'Australien Jack Doohan parti 15e, continue sa remonté. Dans le quatrième tour, il passe Jehan Daruvala pour le gain de la 11e place. Cependant en voulant rééditer la manœuvre sur Crawford quelques instants plus tard, le local de l'étape envoi dans le mur l'Américain qui doit abandonner, faisant intervenir la voiture de sécurité.

Top dix au septième tour : Iwasa, Pourchaire, Martins, Hadjar, Bearman, Leclerc, Hauger Maloney, Vesti et Crawford

Safety car et valse d'arrêts au stand

La neutralisation de course est à peine annoncée que Victor Martins plonge dans la voie des stands pour se débarrasser de ses pneus tendres et passer en médiums. Le pilote de la filière Alpine est imité par Daruvala, Stanek, Verschoor et Boschung.
Un tour plus tard, Hadjar fait de même, mais est relâché trop tôt par son équipe, et il vient scalper le pneu arrière droit de Bearman qui crève et perd tout espoir de points.

Le classement est alors bouleversé avec un nouveau leader provisoire, Frederik Vesti (Prema) qui ne s'est toujours pas arrêté, tout comme Roy Nissany 2e devant Enzo Fittipaldi et Kusk Maini juste devant Iwasa qui lui vient de passer en médiums.

Le treizième tour voit la relance de course et Hadjar, qui a passé Martins pendant les arrêts aux stands, s'attelle à mettre la pression sur Pourchaire. Nissany fait bouchon avec sa monoplace du PHM Racing et permet à Vesti de s'échapper en tête.
Alors que l'on approche de la mi-course, Fittipaldi tente de passer l'Indien aux T9 et T10, contact entre les roues et Nissany perd sept places. Quelques secondes plus tard, il percute Hadjar dans l'avant-dernier virage, qui revient sur la piste en 16e position.

Alors qu'Iwasa et Pourchaire font usage de leurs gommes fraiches et remontent un à un les pilotes qui ne sont pas encore arrêtés, Vesti tient bien ses vieux pneumatiques et roule dans les mêmes temps que les deux hommes, au point de s'échanger les meilleurs partiels. Le Norvégien, Hauger affiche un rythme impressionnant, en témoigne le dépassement sur Martins peu après la relance.

Nissany fait de nouveau sortir la safety car

À l'amorce du 26e tour, Nissany effectue une figure étonnante en venant mettre sa roue avant droite dans l'herbe en pleine ligne droite, part en tête-à-queue, cale et abandonne. Cette faute fait sortir une deuxième fois la voiture de sécurité et Vesti en profite pour s'arrêter, tout comme Fittipaldi. Les pneus froids à température ambiante, les font court-circuiter le premier virage, mais si le Danois ne fait que passer dans l'herbe, le Brésilien lui part en tête-à-queue puis en voulant se remettre dans l'axe, heurte le mur, ayant pour conséquence de fragiliser sa suspension arrière droite qui casse 100 mètres plus loin, et l'envoi dans le mur.

La voiture de sécurité éteint ses feux à la fin du 30e tour, le classement est alors composé de :
Iwasa Pourchaire, Hauger, Martins, Leclerc Maloney, Vesti, Daruvala, Verschoor et Hadjar.

Martins à la faute, Vesti remonte au pied du podium

Un classement chamboulé dès la relance, avec le freinage manqué de Victor Martins et percute Dennis Hauger devant lui. Les deux reviennent en piste, mais ne marqueront aucun point.
Leclerc se retrouve alors sur le podium provisoire, et offre une grosse défense sur Vesti, déchaîné sur sa Prema en gommes neuves.

Au final, Ayumu Iwasa s'impose une seconde fois cette saison devant Théo Pourchaire qui marque des points importants et Arthur Leclerc signe lui son premier podium dans l'antichambre de la Formule 1.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Grand Prix d'Australie

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut