Grand Prix d'Arabie Saoudite - Le Top / Flop de la rédaction

Après un Grand Prix inqualifiable en un seul mot, difficile de départager le bon du moins bon mais voici tout de même le Top / Flop de la rédaction de ce Grand Prix d'Arabie Saoudite, remporté par Lewis Hamilton.
Logo Mi mini
Rédigé par
Egalité parfaite au championnat : la finale du duel Hamilton / Verstappen aura bien lieu à Yas Marina !
© Red Bull / Egalité parfaite au championnat : la finale du duel Hamilton / Verstappen aura bien lieu à Yas Marina !

Le TOP 3 :



1. Un championnat absolument historique



Quoi qu'on ait pensé du Grand Prix, une chose est sûre : ce championnat 2021 va rentrer dans l'Histoire et l'on s'en rappellera encore longtemps ! La victoire d'Hamilton permet de maintenir intacte le suspense quant au futur champion du monde des pilotes.

Pour la première fois depuis 1974 entre Clay Regazzoni et Emerson Fittipaldi, les deux pilotes arrivent à égalité de points à l'amorce du dernier Grand Prix de la saison, avec l'avantage au nombre de victoires pour Verstappen à cet instant.

Alors, huitième sacre record pour la légende Sir Lewis ou premier sacre du fer de lance de la nouvelle génération Verstappen ? Faites vos jeux !

2. Un Ocon magnifique, mal récompensé



Bien que Verstappen ait été élu "pilote du jour" par les internautes, c'est bel et bien le Français qui, dans l'ombre du duel des titans, s'est démarqué de fort belle manière ! Parti 9ème, le Français aurait pu voir sa course s'arrêter dès les premiers mètres en se faisant tasser par Tsunoda mais le Normand s'est extirpé de la galère du premier tour magnifiquement en gagnant pas moins de 3 positions.

Préférant ne pas s'arrêter, il a été l'un des grands bénéficiaires du drapeau rouge provoqué par Schumacher pour se hisser au 4ème rang. Au restart, le pilote Alpine se paie le luxe de passer les deux Mercedes et se retrouver derrière Verstappen après le rififi des deux protagonistes et avant une nouvelle interruption de course.

Profitant de "l'offre" faite à Red Bull en guise de pénalité, Ocon part en pole au nouveau restart mais se fait rapidement passé par Verstappen puis Hamilton avant de tenir vaillamment sa troisième place... jusqu'à 100m du but où Bottas sur sa Mercedes le déposa sur la ligne.

Amer d'avoir raté le podium, le Français peut se satisfaire d'une performance qui n'a laissé personne indifférent dans un Grand Prix absolument ubuesque.

3. Une séance de qualifications magistrale



Beaucoup décrié à juste titre pour sa dangerosité, le tracé de Djeddah aura tout de même eu le mérite de nous offrir une séance qualificative de haute facture.

Des caméras embarquées impressionnantes, des rattrapages tout aussi beaux signés Carlos Sainz, une proximité avec les murs offrant des vitesses de pointe folles... Un cocktail absolument parfait ponctué par la superbe bataille entre Verstappen et les Mercedes, avec un tour d'anthologie du Néerlandais malheureusement fini dans le mur dans le dernier virage !

Si l'on se souvient souvent beaucoup plus des courses que des qualifications, celle-ci (et en particulier le tour de Verstappen) restera mémorable.

Le FLOP 3 :



1. La Fédération Internationale de l'Amateurisme (alias FIA) pour l'ensemble de son œuvre



S'il ne tenait qu'à nous, nous n'aurions mis qu'un seul Flop pour ce Grand Prix et bien évidemment nous aurions choisi celui-ci.

Si nous avons régulièrement mis en avant lors de précédent évènement le fait que Michael Masi et son équipe nous ont en partie permis d'avoir un championnat spectaculaire, ce Grand Prix fut un véritable camouflet dans son ensemble. Retrouvez notre analyse plus détaillée au sein de notre édito.

2. Le côté "sale" de la bataille Hamilton / Verstappen



Entendons-nous bien : nous adorons cette bataille, la première aussi féroce depuis le départ de Nico Rosberg en 2016. Simplement, certaines manœuvres douteuses que ce soit côté Hamilton comme celui de Verstappen noircissent quelque peu la beauté de cette bataille de champions.

En effet, au vu de l'agressivité parfois au delà de la limite lors de ce Grand Prix, il est normal de se poser la question de savoir comment les choses vont se passer du côté d'Abu Dhabi alors que les deux protagonistes arrivent à égalité de points au championnat lors de cette ultime manche.

Nous souhaitons tous voir un superbe spectacle quel que soit le champion à la fin, car sa portée sera historique dans l'un ou l'autre des cas. Alors Messieurs, faites nous rêver et montrez-vous sous votre meilleur visage notamment devant les enfants qui vous regardent !

3. Aston Martin toujours plus bas



Anecdotique me diriez-vous et vous auriez sûrement raison. Il n'empêche, Aston Martin a touché le fond lors de ce Grand Prix avec une double élimination en Q1 et un niveau de performance à peine au dessus de celui de Latifi et des Haas et derrière Russell et les Alfa Roméo.

Pour rappel, cette écurie luttait pour la 3ème place des constructeurs l'an passé, avait remporté une victoire, une pole et plusieurs podiums.

Bien aidée il est vrai par sa grossière ressemblance avec la Mercedes de l'année précédente, Aston Martin a toujours été reconnue du temps de Force India pour être l'équipe qui faisait d'excellents résultats avec peu de moyens. Depuis le rachat de Lawrence Stroll, forcé de constater que cette âme d'écurie n'existe plus.

Dernières actus sur Grand Prix d'Arabie Saoudite

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut