Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Une perte de pression d'huile soudaine à l'origine de l'arrêt du moteur Mercedes de Lewis Hamilton en Australie

F1. Lors du Grand Prix d'Australie, Lewis Hamilton, a du abandonner au 17ème tour de course suite à une panne moteur. James Allison, directeur technique de Mercedes affirme que "ne nous savons pas l'origine de cette panne".

Logo Mi mini
Rédigé par Par
La monoplace de Lewis Hamilton au Grand Prix d'Australie
© Motors Inside / La monoplace de Lewis Hamilton au Grand Prix d'Australie

Un week-end de course frustrant pour l'écurie allemande à Melbourne. Mercedes a perdu une chance de marquer des points importants en Australie. Après la sortie en Q2 de Lewis Hamilton lors des Qualifications, la course fut encore pire, puisque les deux monoplaces sont contraintes d'abandonner.

La monoplace du septuple champion du monde dans le 17ème tour de course, suite à une panne moteur. Lors du débriefing du Grand Prix d'Australie, James Allison, directeur technique de Mercedes a affirmé ne pas savoir d'où venait le problème. Des investigations sont en cours. « Les groupes motopropulseurs vont revenir dans les mains sûres des gars de Brixworth qui seront en mesure de comprendre ce qui les a lâchés. »

« Tout ce que nous connaissons ce sont les symptômes, à savoir une perte rapide de la pression d'huile suite à un arrêt moteur pour le protéger, car quand vous avez une perte catastrophique comme celle-là, la meilleure chose que vous puissiez faire c'est de l'éteindre sur-le-champ. Cela permet de sauver le moteur pour l'avenir », explique-t-il sur le compte Mercedes, lors du debrief de la course.

Mercedes n'a finalement vu aucun de ses deux pilotes franchir la ligne d'arrivée puisque George Russell a subi un accident dans l'avant-dernier tour de course, se retrouvant au milieu de la piste de l'Albert Park. Fernando Alonso est d'ailleurs tenu responsable de cet incident.

Une course qui coûte cher

Que ce soit au niveau des points au classement ou des réparations sur les monoplaces à réaliser, Mercedes a beaucoup perdu ce week-end.

Le directeur technique pense que si Hamilton avait encore été en course à ce stade, une modeste 8ème position finale aurait été possible.

« Nous savons que lors de son premier relais que cela se passait bien avec les pneus tendres, pas pour un long relais, mais la voiture s'y accrochait suffisamment bien par rapport aux estimations que nous avions faites auparavant. »

Le prochain week-end de course, à Suzuka pour le Grand Prix du Japon, sera décisif pour l'équipe et pour Lewis Hamilton qui a marqué seulement huit points lors des trois premières manches.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut