Renault : La tentation d'un retour comme constructeur
© Renault - Le retour de l'écurie Renault est-il une bonne idée ?

Renault : La tentation d'un retour comme constructeur

 Icon For Chat#6  17 commentaires
Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Renault - Le retour de l'écurie Renault est-il une bonne idée ?

Une fois de plus, Renault est dans l'éventualité d'un retour en tant que constructeur à part entière. Après les déconvenues rencontrées depuis 2014 concernant leur partenariat moteur avec Red Bull, revenir avec son propre châssis est-il vraiment une bonne idée ?

Tout s'agite autour de Renault ces derniers mois. Le motoriste français est dans l’œil du cyclone, pointé du doigt pour ses pauvres performances par son seul et unique partenaire cette saison : Red Bull et Toro Rosso.

Helmut Marko, véritable icône de la marque de boissons énergisantes n'y va pas par quatre chemins et condamne régulièrement le manque de progrès effectué par la marque au losange pour justifier des piètres performances de ces deux équipes, face à la concurrence des moteurs Ferrari et surtout Mercedes.

Renault, piqué au vif, tente de réagir mais semble mal supporter la pression exercée par la marque autrichienne. Ferrari a prouvé qu'on pouvait réagir entre 2014 et 2015 et que les quelques mois d’expérience avec les unités de puissance hybrides pouvaient permettre de relever la barre. Après un triste exercice l'an dernier, le motoriste italien est devenu un habitué des podiums et s'est même payé le luxe de ravir une victoire à Mercedes en début de saison.

Devant ce constat gênant, Renault cherche des solutions. L'un d'elle serait donc de ressusciter l'équipe Renault, à la fois motoriste et constructeur de châssis. Le savoir-faire est là, c'est une évidence. Durant ses deux périodes de présence en Formule 1, la marque au losange a remporté deux titres de champion du monde des pilotes, autant chez les constructeurs et a collectionné 35 victoires en Grands Prix. Les hommes de Viry-Chatillon savent donc gagner et l'ont prouvé à maintes reprises.

Cependant, chaque engagement de Renault en tant que constructeur correspondait à un défi technique. Dans les années 70, c'était la technologie des moteurs turbo qui avait été choisi pour démontrer les capacités de la marque française. A son retour au début des années 2000, il s'agissait d'un moteur révolutionnaire avec un angle d'ouverture à 111° contre les habituels 90°. Même si ces deux projets ont fini par être abandonnés faute de succès, l'habitude de Renault est de se présenter avec un défi à relever.

Aujourd'hui, le défi concerne clairement la technologie des unités de puissance hybrides, et depuis deux ans, on ne peut pas dire que la marque française est réussi à arriver au niveau de performance qu'elle est endroit d'espérer. A quoi bon donc, créer son propre châssis si la difficulté de faire fonctionner un moteur est toujours présente ? Quelle est la part d'innovation à apporter à cette technologie pour se démarquer de la concurrence et faire en sorte de jouer la victoire ? Pendant combien de temps les dirigeants de Renault vont-ils décider d'investir sur ce qui ressemble à un échec et qui de surcroît donne une mauvaise image de la marque dans le monde ? Voilà autant de questions aux quelles le constructeur français va devoir apporter des réponses avant de se relancer dans la grande aventure.

 Icon For Chat#6  17 commentaires

    Icon For Contact#1
    shuls, 8 Jul. 2015, 9:16

    Au depart de DUDOT, son posqte fut occupé par ROB WHITE (chief technical officer) depuis 2004. Resultat: -2 titres avec le V10 -4 titres avec le V8 (les 2 versions de cylindrées) Et depuis 2013 Rob White est remplacé par ABITBOUL on connaît la suite ....un désastre!!!!


    Icon For Contact#1
    surboumpour4roues, 8 Jul. 2015, 10:21

    ..............rien a voir , la réussite c'est un groupe de techniciens et ingénieurs , un homme seul c'est fini , nous ne sommes plus a l'époque d'Amédée Gordini ou Étore Bugatti ! Abitboul est un bon , si Renault décide de s'investir a la dimension de Mercedes ils seront de nouveau devant , regardez la galère de Honda , pourtant il y a le budget conséquent .....


    Icon For Contact#1
    tofacademy, 8 Jul. 2015, 11:04

    J'ajouterais même que lors des années 2005 et 2006, Renault était la 6ème équipe du plateau en terme de budget.


    Icon For Contact#1
    alpi, 8 Jul. 2015, 11:08

    Que RNO revienne avec une équipe badgée 100% RNO, je le souhaite sincèrement, avant tout pour eux. En effet, se faire pourrir par ces arrogants autrichiens que je me régale à voir s'énerver tout rouge, n'est plus acceptable pour RNO. On n'a jamais autant parlé de RNo que depuis que le fabricant de cannettes de m... regarde les premières lignes à la jumelle ! Ils étaient moins bavards quand ils étaient CDM avec un moteur RNO fixé sur leur châssis... D'un autre côté, selon l'adage, "qu'on parle de moi en bien ou en mal, l'important est qu'on parle de moi", on peut donc penser que, finalement, le marketing de RNO est aux anges actuellement ! XD Cela doit aussi ravir Goshn qui prend donc son temps pour décider de la suite des évènements. Sinon, je doute fort que RNO, en cas de reprise de Lotus (par exemple) ne motorise qu'une seule équipe en 2017 (ou même 2016). Ils ne devraient pas faire l'erreur de Honda et se retrouver avec seulement 2 voitures pour remonter les données et les corriger... s'ils y arrivent !


    Icon For Contact#1
    banzet, 10 Jul. 2015, 12:07

    Aïe Aïe , le moteur Honda pour Hongrie a fortement évolué presque 70ch de gagner, cette fois ci, il fera de l'ombre à Renault . C'est malheureux pour ceux qui sont motorisés par Renault, mais peut -ëtre une bonne chose malgré tout pour que les dirigeants verticaux de Renault comprennent qu'il manque vraiment de compétence à Viry actuellement A quoi bon dans ce cas vouloir insister à rester en F1, ridiculiser par les autres marques ou bien, il faudrait faire une revolution de palais comme Ferrari sans concession à Viry


    Icon For Contact#1
    Profx, 10 Jul. 2015, 15:50

    banzet , je ne pense pas pour ma part que renault ai perdu toute qualification a faire des moteurs de f1 qui gagnent. le probleme vient plus a mon avis d une simple erreur de piste a suivre au depart les quatres motoristes ont choisis de suivre des pistes diferentes pour creer leur moteur. apparement celle que renault a choisi n est pas la meuilleure pour le moment dire que jamais ce moteur ne sera capable de lutter avec le merco , ce serai a mon sens peutetre un poil extremiste disont que cette facon d architecturer leur moteur est plus dificile a faire performer en ce moment mais attention renault n as jamais ete le plus puissant des moteurs en f1 eux leur point fort a toujours ete plus la driviability autrement dit la facilité d exploitation du moteur sa souplesse , sa conso , et sa robustesse les gros soucis de fiabilité viennent surement d un exces de precipitation une fois decouvert le "gouffre" de perfs entre leur moteur et les autres ... du coup dans la precipitation peutetre ont ils sorti des "devellopements performances" sans avoir pris le temps de bien les valider du coup , la fiabilité n etant pas au rdv , il auront ete a la peine pour rattraper leur retard en perf et recuperer cette fiabilité qui etait un de leur point fort au paravent


    Icon For Contact#1
    chris_lo, 11 Jul. 2015, 10:55

    en tout cas faut espérer pour Lotus que Renault saute le pas, car Enstone commence à être très mal financièrement (aka de nombreuses plaintes d'impayés des fournisseurs) et il n'y a qu'un rachat qui peut les sauver ! pour Renault, je ne sais pas si c'est un bon calcul. Contrairement à Mercedes et Ferrari, ils n'auront pas pensé le concept en entier (car ils risquent de repartir du châssis Lotus actuel) et donc même en améliorant le PU, ça ne fera pas forcément des étincelles... pire, on risquerait même de les voir se faire battre l'an prochain par Red-Bull et STR avec leur propre moteur. Bref, c'est un retour risqué en terme d'image, mais nécessaire si Renault veut renouer avec le succès pour l'horizon 2017 et le changement de règlementation.


    Icon For Contact#1
    alpi, 11 Jul. 2015, 12:52

    Si Lotus fait faillite ce ne sera que par la seule volonté de Genii Capital ! En effet, la situation du Groupe du propriétaire de Lotus est prospère et il pourrait sans problème remettre l'écurie à flots et payer les fournisseurs, ce qui devrait être la moindre des choses. Il se dit qu'Alain Prost n'a pas perdu 1 ct avec son écurie et que, bien au contraire, il en gagné beaucoup malgré la liquidation... C'est également comme pour Margarita Louis-Dreyfus avec l'OM. La nana vaut 5Mi€mais traine la patte pour remettre 10 ou 20M€dans la caisse pour équilibrer le budget... Bref, que des histoires de gros sous ou les dindons de la farce sont les plus petits qui, eux, risquent bien des dépôts de bilans désastreux.


    Icon For Contact#1
    banzet, 11 Jul. 2015, 21:03

    Le plus urgent pour Renault est de redorer son blason en restructurant d'URGENCE sans concession viry comme a fait Ferrari en 2014;Virer les incompétents qui nous emmenent en bateau avec des commentaires invariablement optimistes depuis 2 ans. Mettre un "Chief technical officer" compétent pour constituer une équipe gagnate comme à l'époque des V10 et V8;pour cela, il faudrait aller chercher les compétences ailleurs ....... On s'en fout de la nationalité Ou sont tous partis les fans de RSF1 dans ce site???


    Icon For Contact#1
    Profx, 12 Sep. 2015, 8:31

    au fait j ai saauté un "detail" les deux periode renault > turbo renault n as certe pas eu de titre du tout mais a collectionner les victoires et si ils ont laché les deux techno en question dans l article , ce n est pas parce que cela ne marchais pas mais parce que le reglement a evolué de facon a reduire les perfs des voitures ... et en aucun cas a cause d echec de renault ( sauf le turbo d un certain point de vue) le turbo a ete laché par renaultqui s etait retiré car il ne voulait pas avoir un seul client ( ligier) qui ne performais pas a cette epoque et qu un certain bresilien avait "vendu" lotus a honda avant de partir avec ce moteur chez mclaren ... ptre que lotus serait tjs lotus si a l epoque ils n avaient cede a cette diva ... renault serait resté et sans le moteur honda la seconde voiture aurait pu etre toujours pilotée par un pilote british ce qui aurait évité la perte de leur sponsor historique John Player Special... les laissant au mains de camel qui lui n etait en f1 que pour surfer sur la vague de la diva j avoue que l ex dg de cather ne m as jamais convaincu a l epoque cather , alors depuis son arrivée chez renault , j ai presque l impression qu on l as embaucher pour qu il prepare les funeraille de renault f1


    Icon For Contact#1
    betioky, 13 Sep. 2015, 8:14

    Renault continue à produire les moteurs à Viry. Nissan achète Enstone et fait les chassis. La nouvelle F1 s'appelle Renault/Nissan ou Nissan/Renault. La voiture gagne dès 2017 et McLaren + Honda pleurent, Mercedes ne domine plus, Hamilton se lance dans la musique et Button est CDM en WEC sur Porsche. Renault et Nissan font une bonne pub, les Renault se vendent mieux, Nissan devient 1er constructeur national, Mclaren signe avec Renault après avoir saké Honda en 2018 qui se fait hara-kiri en F1 juste au moment où VW se décide enfin à racheter RBR pour se lancer en F1 avec le fils de Schumi comme 1er pilote et BMW qui reprend à nouveau la main sur Sauber. J'aimerais bien que ça soit vrai mais la F1 actuelle ne fait plus bander aucun constructeur


    Icon For Contact#1
    arno, 13 Sep. 2015, 19:40

    @betioky C'est le contraire qu'il faut faire. Renault vend Viry à Nissan et rachète Enstone. Nissan étant un nouveau motoriste il pourront repartir d'un feuille blanche et utiliser plus de PU que la concurrence durant la saison.


    Icon For Contact#1
    ayenge, 13 Sep. 2015, 21:57

    @betioky;Superbe scénario quelque peu rocambolesque ;-)))) mais pourquoi pas ? Juste que Nissan vient juste de boire la tasse en WEC donc faudrait pas rééditer "l'exploit" en F1 ;-) donc je doute un peu de leur intention de franchir le Rubicon. Renault reviendra au sommet avec Lotus, y'a pas de raisons mais ça prendra du temps... en tout cas, même si leurs moteurs actuels ne sont pas encore top, ils ont emmagasiné pas mal de donnée pour corriger les erreurs et (re)partir du bon pied. En attendant Mercedes est installée au sommet et fait office de référence... pour combien de temps, nul ne le sait mais tous ceux qui ont dominé ont finit tôt ou tard par perdre... le tout c'est parfois de sortir la tête haute d'un cycle de domination en sachant faire un break... Ferrari n'est pas à négliger car - proportionnellement - c'est quand même l'écurie qui a le plus progressé cette saison... Wait & See !


    Icon For Contact#1
    V6 Turbo, 14 Sep. 2015, 10:50

    @betioky C'est ce qui s'appelle du pur délire et c'est sympa de lire des gens comme toi. Si ça peut te faire du bien de croire à des chimères, continue ainsi, pour ma part je préfère un rester les pieds sur terre. La réalité c'est Mercedes qui bosse bien mieux que tous les autres et surtout qui continue à bosser dans la bonne direction. Ils ont pris les meilleurs pilotes en rapport avec leur définition de leur F1, n'en déplaise aux autres. En te lisant on comprend que tu rêves de ne plus voir Hamilton dominer, ni Mercedes et que tu es nostalgique de l'époque Schumi, des succès de Renault, etc Oublie cet univers issu d'un autre siècle et reviens sur terre avec par exemple la délectation de voir le talent incroyable d'Hamilton s'exprimer avec maestria encore pendant quelques saisons. Rêve de le voir se battre pour la gagne contre les autres qui reviendront au niveau tôt ou tard. Il y a des jeunes qui vont bien tenter de le provoquer, j'espère. Plus il aura de chalenges et de challengers plus ce sera sympa, mais n'oublie jamais qu'on ne gomme pas le talent et le travail d'un coup de tête ou d'une envie en se réveillant le matin. Pour Hamilton, une autre idée reçue, c'est que seul son talent et Mercedes l'on propulsé où il est. Je peux juste te dire qu'Hamilton sous des airs ou une allure dilettante est un bourreau de travail. Ne pas se fier aux apparences. Je l'ai vu bosser par le passé dans d'autres catégories, il ne volait jamais ses victoires, c'était le fruit d'un investissement perso incroyable. Et à ce que l'on m'a encore expliqué récemment, il n'a pas du tout changé de ce coté la, bien au contraire. Revenons à la hiérarchie en piste. La réalité de 2015 c'est que pendant ce temps là Ferrari a corrigé en partie le tir et devra encore travailler très dur et que Renault continue de galérer et de faire croire à des gens, peut-être comme toi, que leurs problèmes ne sont que passagers. Attention, un ou deux bons résultats de fin de saison pourraient encore faire croire que tout va bien qu'ils ont trouvé LA solution. C'est le pire que je leur souhaite s'ils veulent revenir durablement sur le podium. Dans toute cette histoire de technologie faut regarder la réalité en face et oublier son petit drapeau national. Chez Mercedes AMG (Brixworth principalement) les ingénieurs allemands sont assez peu nombreux, les équipes sont surtout constituées de personnes venant de tous horizons et de tous pays, qui ont accepté un protocole particulier de travail en commun. Ce protocole exige entre autres une parfaite transparence en interne, un partage complet des données et une acceptation systématique d'être remis en cause sur ses choix à n'importe quel moment quel que soit sa hiérarchie ce qu'aucune autre équipe n'a osé appliquer. Seuls les patrons, Toto et Lauda, ont le droit de trancher en dernier ressort quand deux projets sont en concurrence interne mais c'est l'efficacité qui prime sur tout. Même avec un autre règlement, Mercedes aurait de toute manière pondu un PU d'exception, c'est leur méthode qui a fait la différence et pas seulement l'importance des moyens financiers. Ils ont mis en place des joint ventures technologiques depuis trois ans qui ont produit leurs fruits, de vrais partenariats gagnant/gagnant et non pas fait appel à des prestataires qui pas assez impliqués dans le projet global. Pour RSF1 je vais mettre les pieds dans le plat, même si Mécachrome est un partenaire exceptionnel, une vraie perle française dont on ne parle pas assez, un partenaire indispensable, il ne suffit pas à relever l'immense défi des PU actuels. L'erreur des fans de Renault a été d'abord de croire en 2014 que vu l'histoire glorieuse de la marque elle allait facilement continuer sur sa lancée sans se remettre en cause. Deuxième erreur, croire que tout ira mieux en corrigeant quelques détails et aux fans et à la DG de boire les messages rassurants comme un élixir de vérité. Tertio: continuer de se voiler la face en prétextant que c'est surtout une question d'argent ou de règlement défavorable, deux éléments qui sont comme des arbres qui cachent la forêt. Enfin imaginer que le rachat d'une équipe suffira à faire gagner Renault comme au bon vieux temps. Ouvrez les yeux, il faut une monoplace très intégrée, conçue de A à Z pour l'évolutivité globale et surtout pas juste additionner un bon chassis avec un bon PU. Ca ne marche pas comme il y a quelques années. Renault peut rebondir je dirais essentiellement grâce à ses erreurs. Cela peut paraitre paradoxal, mais a faire fausse route on apprend beaucoup à condition d'oser se remettre en cause et Renault a beaucoup expérimenté ces trente dernières courses. Un capital de datas qui vaut tous les budgets de la terre et tous les montages possibles d'écurie de rêve.


    Icon For Contact#1
    GV27, 14 Sep. 2015, 13:23

    quitte à délirer, je choisirai un retour des essais pistes (controlés bien sûr) ,une limitation des souffleries et une interdiction du simulateur. De même que l'imposition d'ailerons à 2 plans maxi (et non des ailerons avants à 24 morceaux hideux).Il faut augmenter le grip mécanique et réduire l'importance de l'aéro qui empêche les dépassements hors DRS ... Oui je sais on peut toujours rêver....


    Icon For Contact#1
    betioky, 15 Sep. 2015, 10:36

    @v6turbo Le choix technique de RSF1 sur son PU est le fruit d'une moult études du groupe et d'autres sous traitants qui ont toujours travailler avec Renault;Mecachrome en fait partie mais il n'est pas le seul. la force et l'efficacité du châssis redbull contrairement à tout ce qu'on entend partout vient de RSF1. Un vrillage invisible châssis , une mauvaise assemblage de plaques de carbone , une fatigue anticipée du carbone ou comme souvent un comportement différent et aléatoire de 2 châssis sont extrêmement difficiles à analyser, voir impossibles. Par le passé, ceci est arrivé sur le châssis de Webber, redbull l'a compris et rectifié en un éclair, pas par calcul ni par la matière grise de Newey (avec tout le respect de son rang)mais par analyse "neutonographie" dont notre pays est le seul fabricant et RSF1 est le seul en disposer Je ferai un autre article sur les analyses en neutronographie de ces fameux pistons qui lâché si le webmaster de ce site ne me censure pas , les fans de Renault dont moi sont banni depuis un moment, j'ai le droit de faire des commentaires au bon vouloir du site Je te convie de venir discuter avec moi sur le site "confidentiel renault" , qui ne banni personne .. Le monopole du savoir et de la haute technologie ne sont pas le monopole des Allemands, Mercedes en occurence. OK, RSF1 s'est peut-être fouvoyé dans ses choix initiaux techniques pour la conception de ce fameux PU, mais RSF1 a le potentiel de se corriger, ses erreurs sont ses forces, il y a beaucoup d'expériences dans cette équipe qui feront le beau jour du futur team renault


    Icon For Contact#1
    sacco, 15 Sep. 2015, 19:25

    merci qui? merci Abitboul Après avoir scellé l'avenir de caterham Le voilà qui signe la FIN de RSF1. Tout le monde l'a prevu , c'était gros comme le nez sur le visage On ne s'improvise pas DG d'une telle haute techno Je souhaite que cette fois il fera parti de la purge à viry


divider graphic

Les autres magazines

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon