Whiting parle du DRS et des travaux à Interlagos

F1. Charlie Whiting indique que le circuit d'Interlagos ne proposera qu'une zone DRS pour la course et revient sur les travaux nécessaires à la modernisation et à l'amélioration de la sécurité sur le circuit pauliste.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
© Fan-F1.com /

Les deux zones DRS instaurées à Abu Dhabi ne s’étant pas montrées très convaincantes et le circuit d’Interlagos ne proposant finalement qu’une seule véritable ligne droite, la FIA a défini une seule et unique zone DRS pour le prochain Grand Prix du Brésil, située entre les virages 3 – Curva do Sol - et 4 – Subida do Lago : « Nous pensons que ce sera suffisant, la ligne droite principale offrant déjà d’habitude de bonnes opportunités de dépassements, donc nous ne voulons pas rendre les choses trop faciles » explique ainsi Charlie Whiting, directeur de course de la FIA.

Motors Inside sans pub ?

Depuis le début de saison, 45% des dépassements ont eu lieu grâce au DRS. Naturellement, cette proportion augmente sur les circuits où les pilotes disposaient de 2 zones d’activation comme à Abu Dhabi (89% des dépassements dus au fameux aileron arrière amovible), Valence (81%) et l’Inde (78%). Inversement, au Japon par exemple, le DRS n’est responsable que de 26% des dépassements, contre 20% en Hongrie, 57% en Espagne et 59% en Turquie. Sur l’ensemble de la saison, on estime ainsi à 20 le nombre moyen de dépassements par course dus au DRS

Charlie Whiting est également revenue sur les travaux envisagés depuis plusieurs mois pour le circuit : « Il y a quelques changements mineurs sur le circuit, mais l’année prochaine, il y en aura de plus importants : nous espérons construire une nouvelle entrée des stands et agrandir les dégagements dans le dernier virage, mais c’est un travail important qui exige de déplacer quelques tribunes permanentes. Nous avons reçu des garanties de la ville de São Paulo qu’elle soutiendrait ce projet. »

La sécurité du circuit pauliste a en effet régulièrement été remise en cause, notamment après l’effroyable accident qui avait émaillé le Grand Prix du Brésil 2003, sans conséquences graves cependant. La saison 2011 a quant à elle été marquée par deux accidents tragiques, puisque Gustavo Sondermann, pilote de 29 ans engagé en Copa Chevrolet Montana avait perdu la vie quelques semaines avant Paulo Kunze, pilote de stock car de 67 ans, décédé des suites à ses blessures.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut