Accident de Leclerc dans le tour de chauffe : Ferrari en dit plus

F1. Charles Leclerc a fait une sortie de piste dès le tours de formation. Des problèmes hydrauliques et électronique l'ont empêché de repartir.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Leclerc devait partir deuxième sur la grille dimanche.
© Motors Inside / Leclerc devait partir deuxième sur la grille dimanche.

C'est la déception chez Charles Leclerc. Le pilote monégasque a enchaîné un troisième très bon week-end en qualifications. Après avoir obtenu deux pole positions aux États-Unis et au Mexique, le sportif de 26 ans a obtenu le 2e temps lors de la Q3 au Brésil. Leclerc devait donc partir une nouvelle fois en première ligne.

Motors Inside sans pub ?

Cependant, un mauvais coup du sort est venu gâcher son week-end. Lors du tour de formation dimanche, le pilote Ferrari a perdu le contrôle de sa monoplace, finissant dans le mur.

Perte de direction

Alors qu'il terminait son tour d'échauffement pour prendre place sur la grille de départ, Charles Leclerc a rencontré un problème de contrôle électronique, entraînant une défaillance de l'unité de puissance et de l'hydraulique. Après avoir heurté le mur, le pilote tifosi a tenté, en vain, de repartir à cause de ce même problème. « Le système a coupé l'hydraulique et le moteur », a expliqué Frederic Vasseur.

Après son crash, Leclerc a été contraint d'abandonner. Le pilote a expliqué avoir perdu complètement le contrôle de sa voiture en un instant. « Je suis allé dans le virage, j'ai d'abord perdu la direction assistée, puis le moteur s'est coupé pour des raisons de sécurité », a déclaré Leclerc. « Ensuite, les roues arrière se sont bloquées, ce qui m'a fait tourner. Je n'avais donc aucun contrôle sur la voiture à aucun moment. C'était au niveau de l'hydraulique, c'est ce que j'ai ressenti. »

Le premier problème dans ce registre

Après avoir heurté le bord de la piste, Charles Leclerc aurait pu repartir. Seule l'aile avant de sa monoplace a été endommagée. Et il a bien failli réussir à retourner au stand pour repartir, avant que son moteur se remette en sécurité. « J'ai redémarré, j'ai eu l'hydraulique pendant 15 secondes », a raconté le pilote Ferrari. « Mais exactement la même chose s'est produite ensuite. J'ai perdu l'hydraulique, puis le moteur s'est coupé. Et évidemment, il était clair que je ne pouvais plus avancer, car j'ai parcouru 20 mètres. »

Du côté du garage de la firme italienne, ce problème a créé la surprise. Depuis la prise de fonction de Frederic Vasseur à la tête de l'équipe, ce problème n'avait jamais été constaté. Cette panne a créé beaucoup de frustration chez Ferrari qui visait le podium après un début de week-end très intéressant. « C'est très frustrant pour Charles et pour l'équipe sur le plan stratégique », a déploré le directeur.« C'est un autre week-end où nous avons mis tous nos efforts sur les longs relais pour économiser les pneus, nous avions des pneus neufs. Nous n'avons pas mis de pneus neufs pour le premier relais. Nous avons tout misé sur le plus long et finalement nous n'avons pas pris le départ. C'est sûr que c'est frustrant. Il était plus que déçu, mais je suis sûr qu'il reviendra, et nous serons concentrés sur Vegas. »

Leclerc frustré de la situation

Charles Leclerc n'est pas verni cette saison. Il a rencontré plusieurs problèmes sur sa voiture, que ce soit mécanique ou suite à des accrochages. Lors de la course au Brésil, c'est un autre coup du sort qui l'a frappé, attisant sa frustration.

« Je suis ennuyé parce qu'évidemment, surtout dans la deuxième partie de l'année, j'ai enfin retrouvé confiance en la voiture, et puis vous démarrez deuxième, vous sacrifiez tout un week-end pour la course du dimanche, vous parcourez six virages, et c'est tout », a déclaré Leclerc à l'issue de la course à Interlagos. « Je suis très frustré pour le moment, mais maintenant je dois passer à autre chose. C'est la meilleure chose que je puisse faire en tant que pilote. Mais c'est bien sûr frustrant de perdre autant d'opportunités tout au long de la saison. J'espère qu'après cette course, nous pourrons quand même être en lice pour la deuxième place au championnat constructeurs. Je préfère avoir beaucoup de problèmes au cours d'une saison où je me bats pour ces positions, plutôt que dans une saison où je me bats pour le championnat. Cela dit, je préférerais ne pas avoir ce genre de problèmes du tout. »

En cette saison 2023, Charles Leclerc occupe la 7e place au championnat.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut