Les essais des pneus Pirelli 2017 sont terminés

Les essais des pneus Pirelli 2017 sont terminés

Ce mardi la dernière journée d’essais des pneus Pirelli 2017 a eu lieu sur le circuit d’Abu Dhabi. Désormais le manufacturier va devoir analyser l'ensemble des données récoltées jusqu’ici.  Icon For Chat#6  18

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Pirelli - La dernière session de tests Pirelli s'achève
© Pirelli - La dernière session de tests Pirelli s'achève
La dernière et vingt-quatrième journée des essais pneumatiques en vue de 2017 s’est achevée ce mardi à Abu Dhabi. Pour le première fois, les trois équipes qui participaient au programme, à savoir Mercedes, Red Bull et Ferrari, étaient présentes ensemble sur la piste de Yas Marinas.

Les pilotes au volant des voitures de tests, simulant l’appui des monoplaces 2017 sur la base des voitures de 2015, étaient Kimi Raikkonen pour Ferrari, Lewis Hamilton - remplacé par Pascal Wehrlein pour Mercedes, ainsi que Daniel Riccardo et Max Verstapen chez Red Bull.

Les pilotes présents ont parcouru 2 000 kilomètres sur un total de 331 tours pour récolter de nombreuses données précieuses à la conception des pneus 2017 qui devront supporter un plus gros appui et qui voient leur largeur augmenter. L’entreprise Italienne a testé pas moins de 96 composés différents dans lesquelles seront sélectionnés les pneus durs, médiums, tendres, super tendres, ultra tendres, intermédiaires et pluie.




Le directeur de Pirelli Motorsport, Paul Hembery, a déclaré : « Pour les tests finaux de l'année, nous avons eu cinq pilotes F1 qui ont testés nos échantillons de prototype 2017 et nous avons complété le programme de développement avec trois voitures dans le même temps. Maintenant, le travail acharné commence alors que nous rassemblons et analysons les résultats de nos 24 journées et d’environ 12 000 kilomètres de tests afin de définir les pneus avec lesquels nous allons courir l'année prochaine. Ceux-ci seront ensuite appliqués sur les voitures réelles 2017 pour la première fois au cours des essais officiels de février prochain. Notre dernier test à Abu Dhabi s’est passé selon nos plans et nous avons été en mesure de recueillir les données dont nous avions besoin grâce aux trois voitures mulets de Mercedes, Red Bull et Ferrari sans qui il aurait été impossible de réaliser ce programme de développement intense. »
Partager cet article
 Icon For Chat#6  18 commentaires

    Icon For Contact#1
    Nicolas, 30 Nov. 2016, 18:18

    Et qu'en pensent les pilotes ?


    Icon For Contact#1
    milano, 30 Nov. 2016, 22:06

    Ca faisait longtemps que j'avais pas vu des pneus aussi gros ! 2018 les v10 et c'est reparti pour un tour :D Les mécanos vont aller faire un peut de muscu cette hiver .


    Icon For Contact#1
    arno, 30 Nov. 2016, 22:30

    @milano Mais pourquoi voulez-vous imposer une architecture aux motoristes. Au début des années 90 le réglement c'était 3.5L atmo 12cyl max et il y avait du V8 du V10 et du V12 et c'était très bien ainsi.


    Icon For Contact#1
    Profx, 30 Nov. 2016, 22:47

    je regrettais deja a l epoque le fait qu on ne pouvait pas monter a 16 cyl ...


    Icon For Contact#1
    Supervroum, 1 Dec. 2016, 9:10

    @Milano: Pas que les mécanos pour la muscu, les pilotes aussi vont devoir pousser leur préparation physique si comme annoncé on est bien à un niveau d'adhérence très élevé. Je me souviens que par le passé (mode nostalgie) avoir vu des pilotes extrêmement marqué physiquement à quasi ne pas pouvoir soulever un trophé sur le podium, alors que là, ils gambadent comme des cabris!! Il me semble même de mémoire avoir vu Mansell se faire aidé à s'extraire de sa F1 tant il avait été épuisé par sa course. Sur cet aspect, je solliciterais volontiersl'avis de notre Maître Capello local, @Aifaim, qui pourrait nous faire un peu d'histoire sur ce côté physique du pilote/performance. Il me semble aussi que ce côté physique avait posé soucis à l'époque où l'aéro était libre et que l'on voyait des voitures a effets de sol terrible, littéralement collées en virage les F1. Bref, à prendre en compte pour la saison prochaine, même si actuellement les pilotes sont aussi des athlètes de haut niveau, non ?? :)


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 1 Dec. 2016, 9:19

    Profx@, regretteriez-vous le BRM H16 ? Pour son originalité, tout à fait d'accord mais ses performances et sa fiabilité ... Il faut néanmoins reconnaître que Jim Clark et sa Lotus greffée du monstre réussirrent l'authentique exploit de remporter le GP des USA 1966. Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler, imaginez deux V8 1500 empilés l'un sur l'autre...


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 1 Dec. 2016, 9:43

    Supervroum@, merci de ne plus faire de parallèle entre ce linguiste extrêmement cultivé que fût Jacques Capellovici et moi. Je ne dispose que de souvenirs qui nécessitent le renfort de mes archives et d'internet avant d'apporter quelques bribes anecdotiques de l'histoire du sport auto tel que je l'ai vécu. Si les pilotes semblent aujourd'hui infiniment mieux supporter l'effort que leurs aînés, c'est avant tout parce que la préparation physique et mentale continue de progresser. Dans les années 70/80, les pilotes travaillaient déjà leur endurance. Les cas d'épuisement physique étaient généralement la conséquence de très fortes chaleurs. De mémoire, les deux cas qui me viennent instantanément à l'esprit, c'est Mansell évanoui mais il me semble qu'il avait tenté de pousser sa Lotus en panne sous une chaleur torride (USA). L'autre, c'est Nelson Piquet, assis sur un podium en train de s'abreuver copieusement. Mais il suffit de compulser des photos d'archives de pilotes retirant le casque après une épreuve pour constater leur état de déshydratation.


    Icon For Contact#1
    Supervroum, 1 Dec. 2016, 10:01

    @Aifaim: Votre modestie est honorable, mais votre mémoire est bien réelle, même aidée, donc, ne soyez pas modeste, je suis toujours impressionné par vos posts, sincèrement. Sinon pour le H16, je ne dirais pas empilés, mais plutôt "emboités" l'un à l'autre. On peut admirer la bête sur you tube où l'on voit des passionnés en démarrer un exemplaire (justement sur la BRM) :)


    Icon For Contact#1
    Profx, 1 Dec. 2016, 12:15

    aifaim eh non mais dans les annees 80 avec un petit groupe d ami aprenti inge , nous avions imaginez un moteur deux temps 16 cyl en forme de K je vais vite faire une petite recherche sur ce brm pour comparer l architecture ;) sinon dans le spilote epuise il y a eu aussi le cas de senna au bresil il me semble mais encore une fois , c etait du a la deshydra sinon il me semble qu une diference apreciable viendrai que depuis pas mal d annee les voitures sont equipees de directions assistées. ce qui n etait pas le cas dans les annees 70 voir meme 80 aifaim, meme maitre capello s aidait il me semble de document ;)


    Icon For Contact#1
    Profx, 1 Dec. 2016, 13:05

    plus qu un accouplement de moteur en v , le brm serai a ce que j en vois une superposition de deux moteur boxter 8cyl ou 4 moteurs de cox quoi ;)


    Icon For Contact#1
    GV27, 1 Dec. 2016, 13:46

    2 moteurs huit cylindres en ligne accouplés à plat.


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 1 Dec. 2016, 13:46

    On est bien loin du sujet mais peu importe. A propos de direction assistée, il est vrai que son introduction en course est relativement récente. Ainsi, il faut imaginer Jean-Pierre Beltoise qui fit toute sa carrière chez Matra puis sur BRM (en F1) avec un bras paralysé et qui tournait le volant d'une seule main. Sa splendide victoire à Monaco en 1972 n'aurait peut-être pas eu lieu si la course ne s'était pas déroulée sous la pluie. Cependant, il faut garder à l'esprit que si Beltoise ne tournait le volant que d'une main, c'était pareil pour en contrôler les dérapages...


    Icon For Contact#1
    Profx, 1 Dec. 2016, 14:15

    euh il faisait comment pour manipuler la boite ? surtout a monaco ... gv27 non parce que 2 8 cyl en ligne ca n aurai pas fait la meme "forme" je dirai si on parle de moteur en ligne de 4 moteur 4 cyl enligne couché vu que sur le brm on as de chaque coté 2 fois 4 cyl en ligne superposé , sinon ce serai un boxter 16cyl


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 1 Dec. 2016, 14:59

    Le bras gauche pouvait maintenir le volant lorsque Jean-Pierre Beltoise le lâchait de la main droite pour changer de vitesse. Et dire que, malgré cela, il était capable de suivre les Clark, Stewart, Surtees, Ickx etc... Lorsque Jean-Pierre Beltoise fût retrouvé à l'aube, gisant à quelques mètres de sa René-Bonnet totalement détruite par les flammes peu après le départ des 12 Heures de Reims 1964, il avait, parmi ses multiples fractures, le bras gauche si abîmé qu'on envisagea de l'amputer. Son épouse, Eliane, s'y opposa. Après de multiples interventions, JPB demanda au professeur Judet de lui bloquer le coude dans une position qui lui permettait de piloter une moto et/ou une voiture de course. Sa première course se passa à moto : Il partit en dernière ligne avec un assistant pour pousser la machine, ce qu'il ne pouvait faire seul. Entre-temps, Matra a racheté la firme René-Bonnet et donna sa chance à Beltoise en F3. Sa première victoire qui pour ceux qui ont vécu cette époque reste le symbole du renouveau du sport auto français se passa en 1965 à... Reims !


    Icon For Contact#1
    GV27, 1 Dec. 2016, 15:24

    @profx, http://www.bing.com/images/search?q=brm+h16&view=detailv2&&id=B2D39C4D88CD7FE1082F96FC658BFB79B21F9671&selectedIndex=8&ccid=07GQlLAe&simid=607992715525817394&thid=OIP.Md3b19094b01e8321c94623c6bb316944o0&ajaxhist=0


    Icon For Contact#1
    GV27, 1 Dec. 2016, 15:29

    donc deux v8 accouplés, effectivement pas 2 x 8 en Ligne.


    Icon For Contact#1
    Profx, 1 Dec. 2016, 19:37

    rsur un "plan" trouver sur wiki, on montre deux vilebrequin l un au dessus de l autre d ou ce qui me semble plutot etre un double boxer 8 cyl ;) mais on va pas chipoter ;) je vois deux avantage a cette forme, primo un gain de place ( surtout en hauteur par rapoport a un v) donc par consequence, un centre de gravité du moteur plus bas. et une usure moindre , le moteur boxer etant generalement reconnu comme etant moins soumis au contrainte que les autres systemes


    Icon For Contact#1
    milano, 2 Dec. 2016, 7:37

    arno : je parle de ce que j'ai connu :) , j?étais beaucoup trop jeune dans les années 90 hélas . Par contre pour ce qui est de la préparation des pilotes , j'ai le souvenir rien que dans les années 2000 à 2008 les pilotes avaient le cou énorme comparé à maintenant .puis la fameuse année 2009 est arrivé : de ce j'ai connu en F1 c'était surement le pire virage que la F1 est connu , l'année de la descente au enfers ( doucement mais surement )


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon