Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Leclerc ne changera pas son pilotage, malgré ses accidents réguliers

F1. Le pilote monégasque a connu un week-end difficile au Grand Prix de Miami après avoir fait un tête-à-queue en qualifications qui a mis fin prématurément à la séance. Malgré cela, le pilote Ferrari n'a pas l'intention de changer radicalement son style de conduite.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Charles Leclerc est arrivé septième du GP de Miami
© Ferrari / Charles Leclerc est arrivé septième du GP de Miami

Charles Leclerc n'a pas l'intention de changer son style de conduite malgré ses accidents à répétition, donc son tête-à-queue lors des qualifications du Grand Prix de Miami détruisant sa Ferrari dans les tecpro. Le Monégasque a sorti les drapeaux rouges après son accident en Q3 et a admis plus tard qu'il était "en colère" contre lui-même pour avoir fait "la même erreur" que lors des essais libres du vendredi.

L'incident de Leclerc a suscité des critiques de la part de certains observateurs. Martin Brundle a notamment demandé au pilote Ferrari « d'arrêter de faire autant d'erreurs », ajoutant : « Je pense qu'il conduit absolument à l'opposé de ce qu'on attend de lui. Je pense qu'il conduit absolument à la limite de la limite et que cela continue à le prendre en défaut ».

Cependant, lorsqu'il lui a été demandé le samedi à Miami s'il devait modifier son style de conduite, Leclerc a déclaré aux médias : « Non, je ne pense pas ».

Trop agressif à Miami

Alors que Leclerc admet qu'il pourrait avoir besoin de gérer son style de pilotage d'une manière différente lors des séances de Q3, il pense que son erreur à l'autodrome international de Miami était plus une conséquence de l'adoption d'une configuration "agressive". « Il est évident que je dois, surtout ces week-ends là, gérer les choses différemment en Q3 », a poursuivi Leclerc.

« Mais aussi, je pense que ce qui a pris le dessus [à Miami], c'est que j'ai des réglages très agressifs. » Toutefois, il admet être "en colère contre lui même" : « Mais à la fin, c'est comme ça. Je pense que je me suis aussi mis dans une situation difficile parce que je voulais une configuration très agressive pour les qualifications. Connaissant la configuration, je devais tirer le maximum de la voiture. »

Un rythme en qualifications différent de la course

Leclerc est connu pour ses excellentes performances en qualifications, ayant décroché plus de pole positions que tout autre pilote au cours de la saison 2022 de la F1.

Interrogé sur la question de savoir si son rythme à un tour va de paire avec un élément de risque, le pilote de 25 ans a reconnu qu'il s'est beaucoup surpassé en Q3, notamment en raison du déficit de Ferrari par rapport à Red Bull. « Je pense que cela vient du fait que, d'un côté, je prends beaucoup de risques en Q3 pour essayer de faire quelque chose de spécial, parce que je sais que nous sommes derrière Red Bull en ce moment. »

Après avoir commencé la course depuis la 7e place sur la grille, Leclerc a terminé l'épreuve à la même position.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Miami

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut