Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Les tops et flops de la rédaction après le Grand Prix du Brésil

F1. À l'issue du Grand Prix du Brésil, voici les tops et flops et la rédaction.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Alonso à la sortie de sa voiture, sur le podium
© Motors Inside / Alonso à la sortie de sa voiture, sur le podium

Tops

1. Aston Martin de retour dans le coup

Aston Martin a sorti la tête de l'eau au Brésil. Fernando Alonso a réussi à faire son retour sur le podium lors de la course de dimanche. Quant à Stroll, c'est une très bonne P5 qui est venue féliciter un retour en forme.

Le sprint du samedi a été dans la continuité des performances après la pause estivale. Aucun des deux pilotes n'a inscrit de points. Cependant, sur le reste du week-end, ils ont réussi à être performants. Un 3e chrono lors de la Q3 du vendredi pour le Canadien et une 4e place au départ pour Alonso.

Alonso a réussi à dépasser Lewis Hamilton dès le nouveau départ de la course (drapeau rouge dès le départ) pour s'échapper à la 3e place. S'il a failli perdre le podium à quelques centimètres suite à une remontée conséquente de Perez, l'Espagnol est reparti avec les 15 points au championnat.

Grâce à ses deux pilotes, Aston Martin a engrangé 25 points pour le classement constructeur.

2. Lando Norris très régulier

Après sa déception en qualifications à Mexico, Lando Norris a réalisé un week-end solide et très régulier. Le Britannique a terminé les deux courses deuxième, bien qu'il n'ait pas pu faire grand-chose face à Verstappen.

Sa seule séance où il aurait pu faire un peu mieux est la Q3 du vendredi. Dans cette qualification, le pilote McLaren a obtenu le 7e temps. Cependant, il a gagné la pole samedi pour le sprint et a terminé deux fois deuxième.

Norris a su tirer parti de sa bonne performance en course à Mexico et des problèmes qu'il avait rencontrés en qualifications pour faire un week-end très solide à Interlagos. Le seul bémol est qu'il n'a pas réussi à dépasser Verstappen sur les deux situations qu'il avait sur les premiers tours. Mais peu de pilotes ont réussi à le faire cette saison.

3. Plusieurs dépassements

Interlagos est souvent le théâtre de beaux dépassements, et l'édition 2023 n'a pas dérogé à la règle. Malgré l'accident en début de course, les pilotes restés en lice ont fait le spectacle. Fernando Alonso dès le 2e tour a réussi à prendre la 3e place à Hamilton. Le Britannique s'est fait surprendre et n'a pas réussi à recroiser, suite à une belle défense de l'Espagnol.

Quelques tours plus tard, Perez a réussi à surprendre Hamilton. Le pilote de 38 ans venait de perdre le DRS que lui donnait son coéquipier. Avec la forte vitesse de pointe de la Red Bull, le Mexicain a plongé à l'intérieur du premier virage.

Ce qui aurait pu être le dépassement le plus important de la course n'a finalement pas eu lieu pour quelques centimètres. Au moment de passer la ligne, Sergio Perez a failli chiper la 3e place à Alonso. Finalement, l'Espagnol est resté devant grâce au nez de sa monoplace.

Les flops

1. Leclerc abandonne dès le tour de formation

Tout est compliqué pour Charles Leclerc cette saison. Le Monégasque qui devait partir aux côtés de Verstappen dimanche, s'est retrouvé dans le mur lors du tour de formation. Le pilote et son équipe ont communiqué après l'incident que la cause du problème provenait d'un problème moteur. Le pilote de 26 ans a notamment expliqué avoir ressenti le volant se raidir avant de finalement ne plus pouvoir tourner.

Il peut y avoir des regrets chez Leclerc car depuis trois courses, il devait partir systématiquement en première ligne (deux pôles positions à Austin et Mexico). Depuis quelques courses, le Monégasque a également retrouvé des couleurs le dimanche, dans une monoplace qui fonctionne très bien le samedi mais est en difficulté le dimanche.

Après un début de week-end correct, Leclerc quitte Interlagos avec 0 points obtenus dimanche, et une sortie de piste.

2. Trop de dégradation chez Mercedes

Mercedes crée la surprise depuis Austin. Cependant, au Brésil, cette surprise n'a pas été bonne. Les voitures de George Russell et Lewis Hamilton ont énormément souffert, surtout sur la dégradation des gommes. Dès le samedi, lors du sprint, l'équipe avait créé la déception avec une énorme baisse de rythme.

En qualifications, les deux pilotes ne se sont pas distingués, partant 4e et 5e au sprint et 5e et 6e pour la course principale. Dimanche, si Lewis Hamilton avait semblé faire deux bons départs (au début de la course puis après le drapeau rouge), l'Anglais s'est finalement fait surprendre par Alonso. Il n'a pas été en mesure de suivre le rythme de l'Espagnol.

George Russell lui a dû abandonner au 5e tour, après avoir énormément souffert. Mercedes repart avec les quatre petits points de la 8e place d'Hamilton.

3. Pas grand-chose n'a souri à Alpine

Alpine repart avec des points mais ce fut laborieux. Les deux voitures françaises souffrent énormément de problèmes de vitesses de pointe. Dans ce contexte, les appuis avaient été réduits pour compenser ce manque.

Lors du sprint, les deux pilotes n'ont pas terminé dans la première partie du classement. Alpine a terminé 13e et 14e le samedi, synonyme de zéro points. Pour la course de dimanche, les deux Normands ont réussi à repartir avec sept points.

La stratégie du côté d'Ocon a failli coûter cher avec quatre arrêts aux stands. Sur l'ensemble de la course, il y a eu six abandons, dont Piastri, Leclerc et Russell qui sont des pilotes jouant les points. La 10e place obtenue par Ocon et la 7e de Gasly auraient pu être compromises s'il n'y avait pas eu autant de problèmes.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut