Valtteri Bottas pénalisé sur la grille de départ

Ce vendredi, Valtteri Bottas a reçu une pénalité de trois places sur la grille de départ après une manœuvre dangereuse dans les stands.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Un mauvais début de week-end pour Bottas
© Mercedes / Un mauvais début de week-end pour Bottas
Le week-end styrien débute de la pire des manières pour Valtteri Bottas. Le Finlandais s’est vu infligé une pénalité de trois places sur la grille de départ ce vendredi. Alors qu’il venait d’être relâché par son équipe après avoir chaussé des pneus durs, le pilote Mercedes est parti en tête à queue dans les stands. Sa monoplace a pris la direction du box de McLaren, mais plus de peur que de mal, Bottas n’a touché personne.

Dans un bref échange radio avec son ingénieur, le pilote #77 mettait en cause la « mise en température des pneus ». Du côté de McLaren, cette manœuvre n’a pas fait rire beaucoup de monde et le team Manager de l’écurie britannique, Paul James, a immédiatement contacté Michael Masi pour l’alerter de la situation.

« Michael, c'est absolument ridicule, il aurait pu faucher nos gars là et sur le muret », a-t-il déclaré. Dès la réception du message, la direction de course a immédiatement ouvert une enquête sur le Finlandais. À la suite de la séance, Bottas a été convoqué par les commissaires et s’est vu infligé une pénalité de trois places sur la grille. Devant un fait aussi rare, la direction de course a fait le choix de la fermeté.

Interrogé sur sa manœuvre, Bottas a plaidé l’erreur et a expliqué qu’avec son équipe ils ont essayé quelque chose de nouveau pour sortir des stands.

« Nous avons essayé quelque chose de différent pour sortir des stands. Il y a juste des variables par rapport à ce que nous faisons habituellement avec le patinage, et je suis parti en tête-à-queue. C'est une erreur normale, ça arrive. Je suis certain qu'ils veulent juste comprendre ce qui s'est vraiment passé. », a-t-il expliqué avant de se rendre devant les commissaires.

Alors que l’incident aurait pu mal tourner, McLaren a immédiatement aidé le Finlandais à reprendre la pit lane dans la bonne direction. De son côté, le directeur de l’écurie britannique, Andreas Seidl a préféré tourner la page sur cet incident.

« C'était évidemment effrayant, mais ça peut arriver. Au bout du compte, tout ce que nous pouvions faire était d'aider Valtteri à se remettre dans le bon sens en le poussant. Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé. Ça peut arriver. Passons à autre chose. », a-t-il expliqué au micro de Sky Sports.

À l'issue de la deuxième séance d'essais, Valtteri Bottas s'est classé à la 12ème position, 8 dixièmes derrière Max Verstappen.
Partager

Grand Prix de Styrie

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top