Bilan mi-saison : Aston Martin, la désillusion

Que retenir de la première partie de saison de l'écurie Aston Martin ? Entre problèmes techniques et un peu de malchance, l'équipe n'a pas été épargnée. Les résultats sont décevants.
Logo Mi mini
Rédigé par
Vettel et Stroll devront tout donner pour récupérer des points
© Aston Martin / Vettel et Stroll devront tout donner pour récupérer des points
Elle semble bien loin la période où Racing Point surprenait tout le paddock en réalisant de très bons résultats. C'était seulement l'année dernière. La différence est étonnante. Pour 2021, l'écurie est entré dans une nouvelle ère. Lawrence Stroll a acheté le constructeur britannique, Aston Martin, l'année dernière. C'est donc avec un nouveau nom que l'équipe dispute le Championnat. En plus, en amenant Sebastian Vettel, quadruple champion du monde, l'équipe anglaise affichait alors des ambitions élevées. Mais l'Allemand ne pensait pas être au volant d'une monoplace en dessous de ses ambitions.

Une monoplace décevante



En quittant Ferrari après une saison catastrophique (13e au Championnat), Vettel voulait retrouver du plaisir avec un nouveau volant. La monoplace a beaucoup changé par rapport à l'an dernier. L'écart de niveau paraît gigantesque. À titre de comparaison, Aston Martin figure à la septième place au classement constructeur avec 48 points, alors qu'elle avait terminé quatrième avec 195 points l'année dernière. C'est dire. Alors, oui, la saison est encore longue, mais on a du mal à voir l'équipe remonter au classement vu les performances des autres voitures. La voiture est plus lente que prévu. La faute notamment à un changement de fond plat.« Je suis honnête, je m'attendais à autre chose. Tout le monde pensait que 2021 serait un copié/collé de 2020, mais ce changement de fond plat a eu un gros impact », a-t-il expliqué en mai dernier.

Pourtant, Vettel réalise de bonnes performances en qualifs en intégrant plusieurs fois la Q2, voire la Q3. La différence de niveau se fait toutefois en course. En Hongrie, le pilote allemand n'a jamais réussi à rattraper Esteban Ocon alors le niveau entre les deux monoplaces reste très faible. Aston Martin n'a pas non plus été épargné par les problèmes techniques. À Imola, les deux pilotes ont failli ne pas prendre le départ de la course à cause d'une surchauffe des freins arrières sur le tour de formation. Le problème est apparu sur les deux voitures. Seul Lance Stroll a pu terminer la course.

La malchance au rendez-vous



Comme si les problèmes de la monoplace ne suffisaient pas. La malchance se poursuit d'écurie en écurie pour Vettel. Quand l'Allemand réalise une belle course, il n'est pas forcément récompensé. Il a été disqualifié en Hongrie après avoir terminé deuxième en réalisant une magnifique performance. La cause ? La FIA n'a pas pu prélevé un litre de carburant à la fin de la course comme l'exige le règlement technique. Aston Martin a bien fait appel à cette décision en apportant des prévues pertinentes, mais les commissaires sportifs ont rejeté la demande de l'équipe. Sans compter les nombreux abandons des deux pilotes pour les soucis techniques et l'accident provoqué par Stroll en percutant la Ferrari de Leclerc en Hongrie. Un carnage ce premier virage.



Le match des coéquipiers



Aston Martin peut toutefois compter sur la motivation de ses pilotes. Ils se donnent jusqu'au bout pour pousser la monoplace à ses limites. Sebastian Vettel domine les qualifs de peu (6-5). L'Allemand a atteint cinq fois la Q3 durant les onze premiers week-ends. Stroll a, quant à lui, remporté le match des courses (6-4). Contrairement à lui, Vettel a obtenu une belle deuxième place sur le circuit de Bakou. Aucun podium pour le Canadien. Au niveau des abandons, Vettel n'a pas fini la course trois fois cette saison, contre deux du côté de Stroll. Les pilotes n'ont pas été épargnés par les soucis techniques.

C'est une deuxième partie de saison qui s'annonce intense pour l'écurie anglaise. Aston Martin devra gérer les problèmes techniques et se donner à fond pour obtenir de précieux points. Par rapport à l'année dernière, elle ne joue pas le podium donc moins de pression. Le classement constructeur reste toutefois important. Alpha Tauri est seulement à vingt points devant elle. Aux pilotes d'oublier la malchance et rebondir après la trêve estivale. L'expérience de Vettel peut faire la différence.

Dernières actus sur Bilan

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut