Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Alonso met en garde la FIA après le crash de Schumacher à Monaco

F1. Après le nouveau très impressionnant crash de Mick Schumacher à Monaco, Fernando Alonso appelle la FIA à en tirer les bonnes conclusions. L'Espagnol cible le poids des monoplaces qu'il juge trop lourdes.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Fernando Alonso pointe du doigt le poids des monoplaces.
© Alpine / Fernando Alonso pointe du doigt le poids des monoplaces.

Mick Schumacher ne connaît pas un début de saison des plus encourageants. L’Allemand n’a toujours pas marqué le moindre point et il a été victime de deux accidents très impressionnants. Le premier en qualifications à Djeddah l’avait privé de prendre le départ du Grand Prix le lendemain. Quant au second, ce dimanche à Monaco, la Haas de Schumacher s’est brisée en deux morceaux après avoir heurté un TecPro au virage 12.

Ces protections censées absorber les chocs et amortir les monoplaces ont littéralement coupé l’arrière de la Haas, rappelant le terrible accident de Romain Grosjean à Bahreïn fin 2020. Fernando Alonso s’est montré critique après cet accident en enjoignant la FIA à en tirer les leçons pour éviter d’avoir un crash plus grave que celui du jeune Allemand.

« L'accident que nous avons vu était très grave », explique Alonso. « C'était presque comme à Djeddah à nouveau, où la voiture de Mick a également été séparée en deux moitiés. La boîte de vitesses a été séparée du châssis, comme ce fut encore le cas à Monaco. Heureusement, il allait bien, mais j'espère que la Formule 1 et la FIA tireront les bonnes conclusions. »

L’Espagnol cible le poids des monoplaces qui ont gagné 46 kilos cette saison. Pour lui, l’alourdissement des Formule 1 crée plus de force au moment de l’impact et donc des dégâts plus importants.

« Il me semble que la voiture ne s'est pas séparée en deux parce que quelque chose n'allait pas. Le problème n'est pas les voitures elles-mêmes, mais leur poids. Elles sont très lourdes, actuellement plus de 800 kilogrammes, donc l'inertie lorsqu'elles frappent le mur est beaucoup plus importante qu'avant. Peut-être que cette expérience nous apprendra quelque chose. »

Mick Schumacher n’a toutefois pas été blessé durant l’impressionnant choc et c’est là le plus important.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Grand Prix de Monaco

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut