Ce que dit le règlement de F1 sur les livrées et couleurs d'une écurie

Les deux monoplaces d'une écurie doivent avoir la même couleur et sont par la même occasion quasiment identiques. Comment expliquer cette obligation d'avoir les mêmes livrées ?
Logo Mi mini
Rédigé par
La monoplace Honda pour la saison 2008
© Honda / La monoplace Honda pour la saison 2008
Les voitures des sports automobiles ont toujours connus de nombreuses couleurs et livrées différentes. Du début du 20ème siècle jusque dans les années 1960, les couleurs choisies pour les différentes voitures devaient représenter les pays des pilotes qui étaient au volant. Cela était une obligation pour pouvoir courir dans chaque discipline du sport automobile à cette époque.

De nos jours, les deux pilotes d'une même écurie possèdent des monoplaces avec les mêmes couleurs. Ces couleurs représentent l'équipe et permet au spectateur de mieux s'y retrouver. Depuis les années 1970, c'est parfois même les sponsors qui déterminent les couleurs d'une livrées. En 2022, avec l'apparition de flaps latéraux au dessus des roues, un petit retour en arrière a été effectué puisqu'on retrouve désormais une différence plus marquée de couleurs entre les deux pilotes d'une même équipe. En effet, une des deux monoplaces a le flap de couleur jaune ainsi que la caméra au dessus du cockpit jaune. L'autre pilote reste de couleur noire.

Les couleurs selon le règlement



L'article 9.1 a) du règlement sportif de la F1 informe les concurrents que « Le code couleur relatif aux couleurs nationales ne s'applique pas pour le championnant. »

« Les deux voitures introduites par une écurie doivent être présentées majoritairement dans la même livrée à chaque événement. Toute modification significative de cette livrée au cours d’un Championnat ne peut être faite qu’avec l’accord de la FIA et du Titulaire des Droits Commerciaux. » détaille le règlement.

D'autres paramètres sur la voiture sont obligatoires comme le nom du pilote ou encore son numéro. Le nom ou l'emblème des écuries doivent aussi être visibles sur le devant de la monoplace.

« Le nom ou l’emblème de la marque de la voiture doit apparaître sur l’avant du nez de la voiture et dans les deux cas être d’au moins 25mm dans sa plus grande dimension. »

« Chaque voiture portera le numéro de compétition de son pilote tel que publié par la FIA au début du Championnat ou le numéro de compétition qui a été attribué à son remplaçant conformément à l’article 32.4c). Ce numéro doit être clairement visible de l’avant de la voiture et sur le casque du conducteur. »

« Afin que les voitures de chaque Concurrent puissent être facilement distinguées les unes des autres pendant qu’elles sont sur la piste, les caméras de bord situées au-dessus de la structure principale du rouleau de la première voiture doivent demeurer telles qu’elles sont fournies au concurrent et la deuxième voiture doit être principalement jaune fluorescent. »

« Le nom du conducteur doit figurer sur la carrosserie extérieure de la voiture et être clairement lisible. »

Des voitures aux couleurs des sponsors



Certains pilotes ont tout de mêmes essayé de courir sous les couleurs de plusieurs sponsors. Cela a laissé de belles livrées de voitures dans l'histoire de la Formule 1. Au début, les sponsors qui avaient leurs couleurs sur la voiture étaient principalement les marques de cigarettiers. C'est le cas de Team Gunston, la première écurie à le faire lors du Grand Prix d'Afrique du Sud en 1968 appliquant les couleurs du paquet de cigarette directement sur la monoplace. Lotus les a suivi avec la Lotus 49B de Graham Hill (1968 - 1970) peinte aux couleurs de "Gold Leaf", une marque de John Player : rouge, or et blanc.

Lotus 49B Monaco Graham Hill
© Jim Culp Creative Common / La Lotus 49B de Hill, à Monaco en 1968


Au fil du temps, la Formule 1 est devenue un sport de marketing. Les sponsors sont de plus en plus nombreux et essayent d'avoir les meilleurs places sur les voitures. Les couleurs choisies par les écuries sont en adéquation avec les premières couleurs des sponsors. On peut avoir le rouge de Ferrari, le gris argenté de Mercedes, le bleu foncé pour Red Bull, le bleu et rose pour Alpine. Des codes couleurs qui ont toujours existé pour les écuries.

L'origine des couleurs des équipes historiques



Les flèches d'argent
Lors de la saison 1934, une limite de poids maximum est imposé aux concurrent pour pouvoir prendre le départ des Grand Prix. Les Mercedes, alors blanches, pèsent 1 kg de trop. Pour alléger la voiture, les mécaniciens vont poncer la peinture pour faire ressortir le métal de la carrosserie et ainsi atteindre les fameux 750 kgs maximum autorisés. Si la légende veut que les Mercedes se soient vues attribuer ce surnom à ce moment là, Von Brauchitsch, qui pilote la Mercedes en 1934, affirme dans ses mémoires que le choix de mettre la carrosserie a nu était bien volontaire et devait rester pour les Grand Prix suivants.

Le rouge Ferrari
Le mythique rouge Ferrari n'a rien d'un hasard. L'équipe devant représenter les couleurs de son pays, ici l'Italie, dans les premières compétitions internationales de Formule 1, Ferrari a choisi le rouge comme couleur principale. La marque étant avant tout présente en sport automobile avant de vendre des voitures à des particuliers, c'est logiquement que le rouge est resté comme la couleur de l'équipe de Maranello bien que le blason local soit composé de blanc et de vert.

Les livrées hommages



Les écuries essayent toujours d'innover en terme de livrée même s'il s'agit que pour une seule course. On peut prendre l'exemple de Red Bull et des sorties de film. Lors du Grand Prix de Monaco en 2005, l'écurie promeut le film Star Wars sur ses voitures. Ils réitèrent avec les films Superman en 2006 et James Bond plus récemment en 2019.

D'autres livrées sont également utilisées pour rendre hommage, que ce soit pour des anniversaires, des soutiens à des sponsors ou des partenaires. Ainsi en 2021, Red Bull a rendu hommage à Honda avec une voiture aux couleurs de l'ancien constructeur en F1.

La Red Bull aux couleurs de Honda
© Red Bull Content Pool / La Red Bull aux couleurs de Honda en 2021 pour le GP de Turquie


Les livrées dépareillées



En 1986, pour promouvoir un nouveau paquet de cigarette, Marlboro a décidé de peindre une des voitures McLaren en jaune et blanche. Une écurie française a également voulu marqué une bonne saison avec une 5ème place. L'équipe Ligier a donc fait appelle à un dessinateur pour un design inédit avec des motifs dessinés sur la voiture.

Formule 1 McLaren à l'effigie de Marlboro
© 


Les livrées Bar 555

Lors du championnat du monde de 1999, la FIA refuse qu'une écurie porte deux livrées différentes. Il s'agit du constructeur British American Racing, qui a été fondé en 1997 après l'achat de Tyrrell par British American Tobacco, une célèbre marque de cigarette.

L'écurie dévoile alors 2 livrées différentes pour le championnat de 1999 pour promouvoir ses deux principales marques à savoir Lucky Strike et 555. Le pilote Jacques Villeneuve prenait place dans une voiture rouge et blanche de la marque Lucky Strike pendant que Ricardo Zonda se retrouvait au volant d'une Formule 1 bleue pour 555.

La FIA a refusé cette démarche et après un peu de résistance de la part du constructeur, McLaren changea les livrées des deux voitures en trouvant une solution originale. Toujours pour promouvoir les deux marques, le constructeur décida de scinder ses livrées et de placer un sponsor et leur couleur de chaque côté de la monoplace. Une voiture mythique pour une écurie unique.

Bar 555 Bicolor
© Nat Lockwood / La BAR avec les deux sponsors.


Les marques de cigarettes interdites désormais



Alors que les pubs pour les cigarettes sur les voitures et plus globalement dans le monde de la Formule 1 sont interdites depuis 2006 et la loi Evin ratifiée partout en UE, les marques continuent d'opérer via de nouveaux dispositifs. De petits logos, de nouvelles couleurs, les solutions trouvées par les marques sont audacieuses.

Chez Ferrari, qui a une histoire étroitement liée avec Philippe Morris et sa marque Marlboro, la marque de cigarette est toujours présente. Par le biais de combines comme un code barre pour cacher le nom ou encore le programme "Mission Winnow" dont le logo apparaît sur les Ferrari, la marque continue son sponsoring.

Ferrari avec code barre
© Ferrari


Autre écurie qui a une belle histoire avec une marque de cigarettes, McLaren. En 2022, la marque British American Tobacco (BAT) signe un contrat de plusieurs années avec le constructeur. Etant donné que les marques de cigarettes sont interdites sur les voitures, d'autres moyens sont trouvés pour se retrouver sur la voiture. Comme pour Ferrari et Marlboro, BAT va lancer "A better Tomorrow" qui sera son "Mission Winnow". Ces deux programmes servent à aller vers une réduction de la consommation de la nicotine.

Ce sont deux nouvelles marques qui se retrouveront sur les voiture de McLaren à savoir Vuse et Velo. Vuse est une marque de cigarette électronique tandis que Velo est une marque de nicotine à usage oral. Ces deux marques servent à baisser la consommation de la nicotine. Ils vont donc réussir à passer sous les radars de la FIA concernant les marques de tabac sur les voitures.

Voiture McLaren 2022 avec nouveaux sponsors
© McLaren

Dernières actus sur Wiki

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut