Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Charles Leclerc "déçu" de sa 4ème place à Bahreïn mais reste optimiste dans la lutte contre Red Bull

F1. En difficulté pendant une grande partie du Grand Prix à cause d'un problème de frein, le Monégasque n'a pas caché sa frustration. Cependant il estime que les Red Bull ne sont peut-être pas aussi inatteignables que l'an passé.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Charles Leclerc s'est exprimé franchement face aux médias, juste après le Grand Prix, samedi.
© Motors Inside / Charles Leclerc s'est exprimé franchement face aux médias, juste après le Grand Prix, samedi.

Charles Leclerc partait en première ligne pour ce premier Grand Prix de la saison sur le circuit de Sakhir. Il nourrissait d'autres ambitions que de finir au pied du podium, derrière son coéquipier qui plus est.

Un problème de frein pénalisant

Après le Grand Prix, il détailla les problèmes rencontrés pendant la course au micro de Canal plus :
« On était complètement à l'arrêt toute la course. On avait un problème avec les freins. Ça ne freinait pas à droite, ça freinait beaucoup à gauche. Donc j'ai roulé avec une répartition de frein qui était complètement débile. On a maximisé ce qu'on avait aujourd'hui mais c'est décevant parce que c'était une opportunité de prendre des points pour le championnat et on ne l'a pas fait. Je suis très déçu. »

Durant son premier relais, un peu plus long de 10 tours, il s'est vu dépasser successivement par George Russell, Sergio Perez et Carlos Sainz. Il semblait impossible pour le pilote Ferrari de se battre, du moins de rivaliser. Il bloqua plusieurs fois ses roues avant, notamment dans le virage 10, le plus délicat du tracé. Même après son premier arrêt, où il réussit l'undercut sur Carlos Sainz, la situation ne s'améliorait pas. Très vite (re)dépassé par l'espagnol, il n'était pas dans le rythme du podium.

Seul George Russell restait à portée de tir, lui qui souffrait aussi sur sa Mercedes en surchauffe. Comme un symbole c'est dans ce même virage 10, où Leclerc était en difficulté en début de course, que le Britannique lui ouvrit grand la porte en manquant le point de corde et son freinage. Le pilote de la Scuderia en profita alors pour se hisser au quatrième rang, et ne le quitta plus jusqu'au drapeau à damier.

Un potentiel non exploité, un signe d'optimisme avant Djeddah

Charles Leclerc semble d'autant plus frustré que les Red Bull ne lui semble pas inatteignables. Il a échoué à un peu plus de deux dixièmes de la pole et de Max Verstappen en qualifications. Il paraissait avoir le chrono du néerlandais sous la pédale. Mais plus significatif encore, la Ferrari de Carlos Sainz a échoué à moins de 3 secondes de la Red Bull de Sergio Perez en course.

Interrogé par Laurent Dupin sur la domination de Red Bull, il s'est montré optimiste : « Il ont une belle marge mais j'ai l'impression qu'ils sont plus prenables comparé à l'année dernière. J'étais assez confiant pour cette course. C'est pour ça que je suis frustré, on avait tout fait pour se mettre dans de bonnes conditions pour la course. Même niveau réglages j'avais essayé de me mettre plus du côté course. J'avais hâte de voir ce qu'on pouvait faire aujourd'hui mais malheureusement on ne le verra pas et il faudra attendre Djeddah. »

Réponse dans une semaine donc, où la température et le tracé sinueux du circuit d'Arabie Saoudite pourraient peut-être redistribuer les cartes.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Bahreïn

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut