Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Théo Pourchaire travaille depuis la saison dernière avec un psychologue

F2. Dans le passé, Théo Pourchaire a réalisé quelques erreurs dues à la pression sur ses épaules. Maintenant dans sa troisième saison de F2, le Français travaille pour s'enlever ce stress et que cela n'ait pas d'impact négatif sur lui. Dans une interview réalisée pour Emmanuel Moine, dans l'émission Les Pistonnés, il revient sur son travail et sa gestion de la pression.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Théo Pourchaire est actuellement en tête du championnat de Formule 2.
© Alfa Romeo / Théo Pourchaire est actuellement en tête du championnat de Formule 2.

Théo Pourchaire entame sa troisième saison complète en Formule 2. Après avoir été vice champion de la catégorie l'année dernière, Théo Pourchaire revient avec de très hautes ambitions. Cet été, plusieurs rumeurs voyaient le jeune français en Formule 1, ce qui ne s'est pas fait. Cette année, l'objectif à terme est évidemment d'accéder à la catégorie reine. « J'ai pu me mettre la pression l'an dernier, ce qu'il ne faut pas faire. Mais les attentes sont élevées de mon côté car j'ai fait de belles choses lors des années précédentes. Je reste très jeune, j'ai encore beaucoup de choses à apprendre. Je vais donner le meilleur de moi-même. J'ai une grande équipe et une équipe de F1 qui sont derrière moi. Je reste concentré sur mon job et on verra jusqu'où je peux aller. » explique t-il à Emmanuel Moine.

Durant l'été, Théo Pourchaire a fait appel à une psychologue. Le Français a eu l'occasion de travailler sur son côté mental. C'est ce qui lui avait fait défaut l'année dernière où cette pression du résultat l'avait poussé à plusieurs reprises à la faute. « C'est important de travailler avec l'aspect mental. Au final, au niveau pilotage, je sais que je suis capable de faire de grandes choses. Mais il faut savoir le faire au bon moment, sans avoir de stress, sans faire d'erreurs. Délivrer sous pression, ce n'est pas simple. J'ai travaillé sur ça. J'ai travaillé avec mon équipe pour savoir leur demander les bonnes choses au bon moment. Je pense qu'on s'est bien amélioré sur ça. Il reste 11 week-ends de course. »

Le jeune de 19 ans est toujours déterminé pour aller chercher la place pour réaliser son rêve. Théo Pourchaire a gravi les échelons très rapidement, presque trop, ce qui a pu lui jouer des tours, notamment dans la gestion de cette pression. « Je me sens de plus en plus prêt. Dans le passé, j'ai pu dire que je méritais ma place en F1 un peu tôt. Je m'en rends compte maintenant. Je commence à prendre en maturité, à plus maitriser mon sujet en Formule 2. Ce qui veut dire que je me rapproche plus de la F1 et que je mérite peut-être une place si je fais du bon boulot cette année. »

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Théo Pourchaire

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut