F1 - Les pilotes prennent la défense du DRS

Cette année aura vu l'arrivée dans la réglementation F1 du DRS (Drag Reduction System) afin de faciliter les dépassements et d'améliorer le spectacle des Grands Prix. Système quelque peu décrié par bon nombre d'observateurs jugeant les dépassements désormais trop artificiels, il reçoit cependant la défense de plusieurs pilotes qui font le point sur lui, alors que la fin de cette saison 2011 approche à toute vitesse.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari / Les pilotes sont élogieux concernant le DRS /
Le DRS est un système controversé qui permet à un pilote situé à moins d'une seconde d'un concurrent de réduire le flux d'air au niveau de son aileron arrière et ainsi de faciliter son dépassement en ligne droite. Le pilote dépassé n'a pas l'autorisation, lui, d'utiliser cette « astuce » pendant la manœuvre de son adversaire sur lui.

Beaucoup de voix se sont faites entendre au cours de la saison – la première de ce DRS – afin de contester cette technologie qui rendrait d'après elles les dépassements trop artificiels.

Alors que le Grand Prix du Brésil qui clôturera la saison 2011 aura lieu ce week-end, des pilotes ont tenu à défendre le DRS, à commencer par le septuple champion du monde Michael Schumacher. « Pour moi il est clair qu'il s'agit d'un grand pas en avant. Nous avons connu des courses excitantes, comme en Corée : repensez à la course qu'ont fait Mark Webber et Felipe Massa là-bas. Sans le DRS, ça n'aurait pas été la même chose. La course n'aurait rien eu de spécial.»

« Ce n'est pas toujours le cas, mais globalement ça permet d'avoir des courses très excitantes,» ajoute le pilote allemand.

Jenson Button, champion du monde en 2009, abonde dans ce sens : « Le DRS a beaucoup apporté aux courses. Les dépassements sont peut-être un peu trop faciles parfois, mais il y a toujours des aspects négatifs concernant ce genre de chose. Cependant il y a plus de positif que de négatif. Cela amène de bonnes choses, et permet notamment d'être plus proche des voitures qui sont devant. Au même titre que le KERS.»

Outre ces deux champion du monde, le très expérimenté Rubens Barrichello a également fait part de son enthousiasme concernant le DRS : « C'est quelque chose que j'adore. C'est extraordinaire : pendant vingt ans j'ai entendu qu'il n'y avait pas suffisamment de dépassement en F1 et maintenant les gens disent qu'il y en a trop. Pour certains cela rend les choses trop simples, mais moi je pense que c'est quelque chose de bien.»

Le pilote brésilien pense d'autre part que le DRS peut évoluer : « Parfois les dépassements sont rendus trop faciles, parfois c'est le contraire. Je pense que la FIA (la Fédération Internationale de l'Automobile, qui édicte les règlements, NDLR) peut encore améliorer le système pour la saison prochaine.»

Mais avant de trop penser à la saison prochaine, il reste encore un Grand Prix cette saison, à Interlagos au Brésil... De quoi permettre aux pilotes d' « abuser » de leur DRS et de nous offrir, pour finir la saison comme il se doit, quelques belles passes d'armes.
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top