F1 - Alonso rompt le silence chez Ferrari

F1 - Alonso rompt le silence chez Ferrari

Fernando Alonso a rompu le silence imposé par Ferrari pour encourager et remercier son équipe, à quelques jours du début du championnat.      2 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari / Alonso sort du silence
© Ferrari / Alonso sort du silence
A Barcelone, lors des dernières journées de test hivernaux, Ferrari avait interdit à Fernando Alonso de parler à la presse, afin d’éviter que des questions auxquelles il n’avait pas de réponses lui soient posées.

Cependant, en ce début de semaine, le pilote espagnol a tenu à remercier et à encourager son équipe pour tout le travail accompli jusqu’à là : « Avant toute chose, je tiens à remercier tout le personnel pour le travail effectué. Ces derniers mois et ces dernières semaines étaient intenses et je sais qu’ils donnent tout, sur la piste et à l’usine, pour que Felipe et moi ayons une monoplace compétitive. »

Malgré tout, les performances de la nouvelle monoplace rouge ont été plutôt erratiques durant cet hiver. Ce qui a fait dire à certains membres de l’équipe technique qu’il serait bien difficile de se battre pour le podium à Melbourne. Fernando partage cet avis tout en relativisant quelque peu ces difficultés : « La nouvelle monoplace présente certaines caractéristiques qui sont difficiles à comprendre et peut-être que nous ne sommes pas là où nous voulons être encore. Mais nous avons tous vécu de nombreuses saisons de Formule 1 et nous savons tous très bien que, tant que nous ne serons pas en Australie, nous ne saurons pas vraiment où nous en sommes par rapport à nos concurrents. Il y a beaucoup de discussions et de nombreuses idées, mais personne ne connait la vérité. Par exemple, à Barcelone, Red Bull, considérée comme étant l’écurie à battre, n’a fait que quelques tours en piste. Si quelque chose de similaire nous était arrivé, l’enfer se serait déchaîné sur nous. Mais là, personne ne l’a vraiment remarqué… »

Fernando, avec une âme de leader que tout le monde lui reconnaît, exhorte son équipe à continuer ses progrès et son travail : « Plus que jamais nous devons donner toutes nos forces pour nous améliorer, de la personne responsable des rétroviseurs jusqu’au responsable des pistons. Nous sommes unis et nous mettons toutes nos forces en communs car nous voulons tous la même chose. »

Et pour prouver que son optimisme n’est pas béât, Alonso rappelle quelques souvenirs de la saison 2010 : « Je veux juste vous rappeler quelque chose. Il y a deux ans, lors des derniers tests à Barcelone, nous étions en cinquième position derrière Red Bull, McLaren, Sauber et Force India, et deux semaines plus tard, nous faisions un doublé à Bahreïn. Ce qui compte, ce n’est pas d’être premier à la première course, mais de l’être en novembre, à la fin du championnat. »


AlonsoFerrari
     2 réactions

    Unamed, 6 Mar. 2012, 12:32

    Intervention nécessaire pour le management !


    Ecclesiaste, 6 Mar. 2012, 22:59

    "Par exemple, à Barcelone, Red Bull, considérée comme étant l’écurie à battre, n’a fait que quelques tours en piste. Si quelque chose de similaire nous était arrivé, l’enfer se serait déchaîné sur nous. Mais là, personne ne l’a vraiment remarqué…"Ouais 'fin bon, RB a gagné le championnat et à une voiture au moins aussi bonne que l'an dernier, alors que la Ferrari qui était dans les paquerettes en 2011 se trouve désormais dans les coquelicots (c'est toujours des fleurs, mais des fleurs Ferrari)...Donc effectivement, si Red Bull perd une journée d'essais, c'est pas catastrophique, alors que pour une top-team à la ramasse, c'est autrement plus grave...


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up