Les monoplaces 2024 sont-elles plus rapides que celles de l'ancienne règlementation ?

F1. Sur le papier, plus lentes que voitures de l'ancienne génération, les nouvelles monoplaces ont constamment repoussé les limites, depuis 2022. À un point de devenir plus rapides ?

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Max Verstappen a battu le record de la piste à Djeddah.
© Motors Inside / Romain Mathon / Max Verstappen a battu le record de la piste à Djeddah.

C'est Max Verstappen - encore lui - qui a soulevé la question. Une nouvelle fois en pole position lors du Grand Prix d'Arabie saoudite, le Néerlandais a battu le record de la piste lors de ce tour rapide. Effaçant des tablettes Lewis Hamilton, avec sa Mercedes en 2021.

Motors Inside sans pub ?

Le pilote Red Bull a réalisé cet exploit avec sa voiture nouvelle génération, qui sur le papier, est bien plus lente que les anciennes. Alors est-ce un cas isolé où cala va-t-il devenir une norme ?

Qu'en est-il pour Bahreïn ?

Pour le moment, on ne pourra donner qu'un bout de la réponse puisqu'il n'y a que deux Grand Prix qui ont été disputés en 2024 : Bahreïn et Djeddah. Concernant la deuxième destination, on connaît déjà le résultat. Mais pour la première, on est allé bien moins vite qu'en 2021 et encore plus lentement qu'en 2020.

Cette année, Max Verstappen a réalisé un chrono en 1:29'179'' contre 1:28'997'' en 2021, et 1:27'264'' en 2020, signé par Lewis Hamilton. C'est effectivement bien plus lent. Mais bien mois qu'en 2022, année d'introduction des nouvelles monoplaces. Ici, Charles Leclerc était parti depuis la première ligne grâce à un temps en 1:30'558''. C'est donc près d'une seconde et demie de gagnée en trois saisons.

Un paramètre à prendre en compte

En théorie, avec une amélioration constante des voitures, la marque de 2021 devrait être effacée, mais celle de 2020 sera bien plus dure à aller chercher en 2025. Mais il y a un paramètre à prendre en compte. En 2020, le Britannique a réalisé le meilleur temps alors que Bahreïn était en fin de championnat, donc avec une voiture ultra-développée, alors que 2024 c'est la manche d'ouverture et que la monoplace n'offre pas 100 % de ses capacités.

Évolution de la pole à Bahreïn

AnnéeTempsÉcart
120201:27'2640
220211:28'997''+ 1'733''
320221:30'558''+ 3'294''
420241:29'179''+ 1'915''

Évolution de la pole à Djeddah

AnnéeTempsDifférence
120211'27'511"
220221'28'265"+ 0'754"
320241'27'472"- 0'039"

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut