La nouvelle direction de course ne fait pas l'unanimité dans le paddock

Eduardo Freitas et Niels Wittich ont pris la succession de Michael Masi à la direction de course de la Formule 1 cette saison. Le travail des deux hommes ne satisfait pas encore tout le paddock, même si certains appellent à plus de patience.
Logo Mi mini
Rédigé par
La FIA a changé de direction de course après les évènements d'Abu Dhabi l'an dernier.
© Motors Inside / La FIA a changé de direction de course après les évènements d'Abu Dhabi l'an dernier.
Décidemment en Formule 1, les directeurs de courses se suivent et les polémiques également. Depuis le départ de Michael Masi, qui s'est tristement rendu célèbre par sa mauvaise gestion de l'ultime course de la saison dernière, deux nouveaux directeurs de courses sont arrivés.

Niels Wittich et Eduardo Freitas officient à présent en alternance. C'est surtout le premier cité qui a été aux commandes depuis le début de saison alors que Freitas, lui a pris ses fonctions pour la première fois à Barcelone puis à Monaco. Le Portugais n'était pas à Bakou puisqu'il dirigeait les 24 Heures du Mans.

Mais si le changement de direction de course avait plutôt satisfait le paddock en début de saison, les réactions commencent à changer. Valtteri Bottas pense « qu'un directeur de course en vaut mieux que deux », et le pilote Haas Kevin Magnussen dit lui qu'il est désormais « plus difficile de vraiment comprendre quelles sont les règles. »

Le plus virulent est le Japonais Yuki Tsunoda qui n'a pas hésité à dire tout le mal qu'il pensait de la direction de course.« Je n'ai pas confiance en la FIA. Chaque fois c’est super inconstant. J'ai déjà quatre réprimandes, et la dernière à Monaco, je ne sais toujours pas pourquoi. » fulmine le pilote AlphaTauri.

Les directeurs d'écurie jouent la carte de l'apaisement



Mais Niels Wittich et Eduardo Freitas peuvent compter sur certains directeurs d'équipes pour témoigner leur soutien face à la difficulté de leur tâche. S'il reconnaît que le travail n'est pas facile à accomplir, Mattia Binotto, le patron de Ferrari, relève toutefois que tout n'a pas été parfait.

« Si je regarde le début de la saison, certainement en tant que Ferrari, nous ne pouvons pas être satisfaits de cela. Je pense que nous avons souvent été désavantagés par des décisions, mais c'est comme ça. » regrette le directeur de la Scuderia.

« Nous comprenons la difficulté. Je pense que pour les faire progresser, nous devons aussi les aider. Je pense que cela doit être une collaboration entre les équipes et les directeurs de course, pour s'assurer qu'ils comprennent, ils s'améliorent aussi vite que possible. Nul doute que jusqu'à présent dans la saison, il n'y avait parfois pas de cohérence dans les décisions, je pense que nous ne pouvons pas le nier, mais ce n'est pas un travail facile, »
poursuit Binotto.

Le directeur de Mercedes Toto Wolff semble d'accord avec les propos de son homologue italien. « Comme l'a dit Mattia, c'est un travail difficile parce que tu es aussi sous les projecteurs et certainement, à Monaco, quand tu es jeté dans ces conditions météo, et puis tout à coup tu dois prendre des décisions, c'est très, très difficile, » renchérit Wolff. « Et je pense que plus les courses passeront, plus ils acquerront de l'expérience, plus ils feront face à la pression que la Formule 1 apporte avec elle. »

Toto Wolff faisait partie de ceux qui avaient émis beaucoup de réserves sur Michael Masi l'an dernier alors que l'Australien avait pris plusieurs décisions controversées qui avaient irrité tantôt Red Bull, tantôt Mercedes. Mais surtout, il lui était reproché un manque de constance dans ses décisions, chose que n'ont pas su gommer ses deux successeurs.

« Après l'année dernière à Abu Dhabi, le directeur de course est beaucoup plus sous les projecteurs que les années précédentes, » défend Gunther Steiner, le directeur de Haas, qui appelle à la patience. « Donc, tout le monde les regarde et à chaque petite erreur, ils sont plus critiqués qu'avant et cela ne peut pas être facile. Nous devons juste leur donner un peu de temps et je pense qu'ils y arriveront. N'ayant pas été directeur de course en Formule 1 auparavant, ils font un travail correct. »

Niels Wittich et Eduardo Freitas vont devoir vite se mettre au niveau attendu par les protagonistes pour ne pas essuyer plus de critiques.

Dernières actus sur Michael Masi

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut