La réaction de la FIA face à la polémique

F1. Une nouvelle polémique a marqué la Grand Prix d'Italie. Alors que Ricciardo s'arrêtait sur le bas côté pour abandonner après un problème technique, l'intervention de la Safety Car jusqu'à la fin de la course a fait lever les écuries contre cette décision. La FIA a répondu à cette affaire par le biais d'un communiqué.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
La réponse de la FIA à la polémique de la Safety Car
© motors Inside Romain Mathon / La réponse de la FIA à la polémique de la Safety Car

Le Grand Prix d'Italie avait réuni tous les ingrédients pour avoir une fin de course mémorable. Le centième anniversaire du circuit, des hommages, les 75 ans de Ferrari devant son public....Toute cette fête a été gâchée par une décision incompréhensible des commissaires.

Motors Inside sans pub ?

Lors du 47ème tour, Daniel Ricciardo a dû s'arrêter au milieu des Lesmo et abandonner. La Safety Car est alors intervenue. On pensait qu'elle serait là pour 2-3 tours mais finalement la course s'est finie sous régime de neutralisation.

Un choix que les écuries ne comprennent pas notamment Ferarri qui aurait pu jouer un vilain tour à Red Bull si la course avait repris.

« Nous ne comprenons pas pourquoi cela a pris si longtemps pour relâcher les voitures entre la voiture de sécurité et le leader. Il n'y a aucune raison d'attendre si longtemps. »

La FIA n'en démord pas

Face aux critiques des différentes écuries, dont Red Bull, qui en ont pourtant profité pour remporter la victoire, la FIA s'est empressé de répondre par un communiqué.

« Si tous les efforts ont été faits pour évacuer la voiture #3 rapidement et reprendre la course, la situation a évolué et les commissaires n'ont pas pu mettre la voiture au point mort et la pousser dans l'échappatoire. »

« La sécurité de l'opération d'évacuation étant notre seule priorité, et l'incident n'étant pas assez significatif pour requérir un drapeau rouge, la course s'est achevée sous le régime de la voiture de sécurité, conformément aux procédures convenues par la FIA et tous les concurrents. Le timing de la période de Safety Car pendant une course n'a pas d'impact sur cette procédure. »

Le président de la FIA va rencontrer ce lundi les officiels et les team managers concernant cette histoire et pour les Grand Prix à venir.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Grand Prix d'Italie

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut