Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

La saison 2023 s'annonce compliquée pour McLaren au moins jusqu'à Bakou

F1. La performance des McLaren lors du Grand Prix de Bahreïn a été catastrophique. L'écurie espère qu'une mise à niveau lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan leur permettrait de relever la tête.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Lando Norris lors des essais libres à Sakhir
© Motorsinside / Lando Norris lors des essais libres à Sakhir

Avec le Grand Prix de Bahreïn, nous avons pu constater les forces en présences sur la grille, et le moins que l'on puisse dire, c'est que les McLaren ont fait une très mauvaise impression. N'arrivant pas à qualifier une voiture en Q3, le bilan est désastreux pour l'équipe britannique. Zéro point à l’arrivée de ce GP, avec un abandon pour Oscar Piastri et une dernière place pour Lando Norris si on ne compte pas les abandons. Un résultat dû en partie par le manque de fiabilité de la voiture qui a contraint Oscar Piastri a l'abandon, alors que Lando Norris a effectué pas moins de 6 arrêts aux stands.
Le consultant et ancien pilote Jolyon Palmer juge la performance de McLaren sur ce week-end. « McLaren, eh bien c’est ce que nous avons pensé des tests. Ils ont du mal. Lando s’est placé dans le top 10 au début, mais il n’a pas eu le rythme et le recul, puis il a eu juste une répétition de problème de fiabilité. Finalement, c’était une séance d’essai pour eux. Le rythme était vraiment mauvais pour McLaren », a déclaré Palmer à l’émission post-course de F1TV.

Par ailleurs, l'ancien pilote Renault trouve que la situation de Lando Norris est décevante, notamment au vu de ses performances de l'année passée. « J’ai trouvé Lando brillant de se rapprocher autant qu’il l’a fait de la Q3, mais il n’a réussi la Q2 que parce qu’il était le premier pilote à faire le tour. Les deux McLaren auraient pu être éliminées dès la Q1. Et puis, il est dépassé par Albon et puis Sargeant qui fait ses débuts dans les Williams. Ça fait mal. Je veux dire, c’est un gars qui a eu une expérience, il s’est battu pour des podiums et il en a eu un l’année dernière. Il ne devrait pas se battre à l’arrière donc je me sens un peu triste pour Lando avec l’état dans lequel McLaren est. »
Palmer poursuivi son analyse en évoquant le cas du rookie Oscar Piastri, qui n'a même pas pu prendre de l'expérience avec ce premier GP : « Évidemment, pour Oscar Piastri, il avait besoin de quelques tours, il avait besoin de données pour lui et pour l’équipe, et la fiabilité n’était pas bonne pour lui. »

Bakou en ligne de mire pour retrouver de la performance

Selon Palmer, McLaren qui veut effecteur une mise à niveau lors du GP d'Azerbaïdjan, doit juste attendre Bakou, car dans l'état actuel, ils sont sous performants. « McLaren est en difficulté. Je pense qu’ils attendent avec impatience Bakou quand ils pourraient apporter une mise à niveau en termes de rythme. »

Par ailleurs, Lando Norris évoque également le projet de mise à niveau de la MCL60 lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan. Jusque-là, McLaren devra persévérer avec ce qu’ils ont. « Nous sommes en retard par rapport à nos ambitions et où nous devrions être. Si nous voulons être une équipe de haut niveau, nous aurions dû commencer la saison avec la voiture qui sera à Bakou. Mais d’ici-là, nous faisons de notre mieux pour tirer le maximum de ce que nous avons maintenant. Nous restons optimistes quant aux progrès que nous pouvons réaliser plus tard dans la saison. »

En attendant un possible retour de McLaren lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan, les prochaines courses risquent de ressembler à celle de Sakhir pour l'écurie britannique.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Bahreïn

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut